VOYAGE AU FIL DES PAGES

Publié le par severine

Déjà mi-juin... ! Les nouvelles fiches de bricolages pour Hugo l'escargot sont terminées, mais tout comme celles des bracelets brésiliens ; elles ne seront publiées que cet été. Le site de l'escargot faisant "coquille neuve", l'escargot attend la mise en ligne de ce dernier pour l'alimenter pleinement. Vous voilà prévenus, le mois prochain ça devrait être bon !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

D'ici là ; qu'on prenne des vacances ou pas ; c'est la saison idéale pour savourer des livres pleins de poésie ! On se penche souvent sur les livres fraîchement publiés, mais pourquoi ne pas (re)découvrir les classiques qu'on n'a pas lus, ceux qu'on a lus enfant mais dont on ne se souvient plus, sans oublier tous les inconnus qui dorment dans les rayons des bibliothèques et des étagères familiales ?

Je vous propose quatre pépites :

délicieusement écrites, délicieusement fraîches et profondes, et qui célèbrent toutes la beauté de la Nature, des êtres qui lui sont proches, et de la "sobriété heureuse" qui les entoure. Un vrai retour aux sources du bon sens et de ce qui constitue l'Essentiel. De quoi s'interroger sur sa propre vie et sur les priorités de notre société.

 

          "Le serpent d'étoiles" de Jean Giono

          "Que ma joie demeure" de Jean Giono

          "Les Maîtres sonneurs" de George Sand (ignorez le résumé pour le mystère !)

         "Contes des sages gardiens de la terre"

          du fabuleux conteur-musicien Patrick Fischmann

 

Quand on n'a pas ces livres à la maison on peut faire un petit tour à la bibliothèque.

Et quand on désire acheter ces ouvrages pour les relire tout un tas de fois ; vus les tarifs de Giono en neuf (sic), pensez aux librairies solidaires comme COLIBRIO ou RECYCLIVRE. Et pour ceux qui vivent sur la capitale ; c'est l'embarras du choix entre Boulinier, Gibert, les ressourceries, les bouquinistes, etc.

La "sobriété heureuse", la saine décroissance dont parle Pierre Rabhi : c'est l'art de vivre avec créativité, poétiquement et simplement avec ce qu'on a sous la main, sans avoir besoin d'acheter plein de matériel pour vivre de façon éthique et vraie (le comble de la contradiction que nous vend la mode de la "slow life"). Plus besoin de compenser avec des choses inutiles dans ce cas là : puisque tout vient de nous (on est d'accord qu'on a malgré tout besoin d'un minimum de sous pour vivre décemment face au coût de la vie).

Via la sobriété heureuse on récupère les 20 années perdues (selon les calculs) à vivre par procuration devant la télé, le smartphone et facebook. On se réapproprie sa vie et son unicité ; tout en engrangeant des souvenirs, des savoir-faire et des savoir-être à partager et à transmettre ! Plutôt chouette comme programme, non ?! Bonne dernière ligne droite avant l'été !

Vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre.

Gandhi

 

Des idées de base pour réenchanter simplement son quotidien :

plus c'est simple, plus ça fait plaisir    :)   Cliquez sur les vignettes ci-dessous !

 

Publié dans COUPS DE COEUR

Commenter cet article