BATTRE LE FER TANT QU'IL EST CHAUD : LE DIRE OUI, MAIS LE FAIRE ? C'EST POSSIBLE !

Publié le par severine

Pour battre le fer tant qu'il est chaud (en espérant qu'il ne devienne pas brûlant pour l'humanité et la planète...) : quelques liens pour déposer sa signature et se faire entendre, et quelques endroits où glaner des infos utiles, pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore ces espaces de bon sens. L'occasion fait le larron comme on dit. A nous de jouer et de faire passer !

 

Ouvrons l'espace à la pensée de l'enfant. Faisons-lui boire la poésie de cette création que notre industrie tend à dénaturer complètement avec une rapidité effrayante. Quand la terre sera dévastée et mutilée, nos productions et nos idées seront à l'avenant des choses pauvres et laides qui frapperont nos yeux à toute heure. Je sais que beaucoup disent : « après nous, la fin du monde » ; c'est le plus hideux et le plus funeste blasphème que l'homme puisse proférer. C'est la formule de sa démission d'homme, car c'est la rupture du lien qui unit les générations, et qui les rend solidaires les unes des autres.

George Sand - Impressions et souvenirs (article paru dans le journal "le temps" en 1872)

Publié dans COUPS DE COEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article