RETROUVER LE FIL

Publié le par severine

Environ 120 feuilles A4 + 1/3 de crayon + 3 gommes mie de pain + 1 mois et 3 semaines = 188 dessins (environ 200 si je compte ceux qui ne me plaisaient pas et les modifications liées à toute commande) : record battu !

Rdv fin mai pour le résultat; du choupinou au menu, ce qui fait le plus grand bien après 1 an de dessins techniques pour les adultes (il y a des années comme ça).

 

À part ça, pour suivre l'évolution de la grande croisade des artistes-auteurs, cliquez sur la photo ci-contre pour en apprendre plus sur le fameux "rapport Racine", qui avait malencontreusement été égaré par le ministère de la culture... Il y est question de BD, mais c'est valable aussi pour l'illustration. On ne demande pas à rouler sur l'or; un juste milieu nous conviendrait parfaitement, d'autant plus qu'il a existé à une certaine époque (Allô Saint Antoine ?  ^^).

 

Et comme mon programme 2019 c'est la "câlinou year"; quoi de plus doudou comme fil rouge que la laine ?

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour accéder à des contenus plus qu'inspirants autour de l'art du fil !

 

Le fil me fait toujours penser aux Déesses de l'ancien temps qui filaient, dévidaient et coupaient le fil des vies humaines... À nous de choisir si on désire une vie de petit coussin, de napperon, de dentelle, de carré granny (ça me plaît bien) ou que sais-je encore.

Et n'allons pas croire que la laine est une histoire de filles; non non non : sur un des sites présentés, vous apprendrez que les motifs jacquard islandais ont été inventés par les bergers qui gardaient leurs troupeaux, eh oui !

 

Pourquoi se mettre à la laine ? Parce que c'est tellement agréable de fabriquer ses accessoires, ses petits cadeaux et sa déco (en créant ses propres modèles après quelques années de pratique). Parce que c'est jouissif de faire des petites pelotes rondes avec des restes de laine (à chacun ses petits plaisirs), et quel challenge et quelle fierté à l'heure du "tout tout de suite", d'étaler sur plusieurs mois la réalisation d'un plaid de canapé, raaa !

Faire soi-même c'est aussi l'occasion de prendre conscience du temps de fabrication des choses, pour bien comprendre que le "pas cher" va de paire avec "exploitation".

Le crochet et le tricot tiennent aussi lieu de méditation idéale pour celles et ceux qui ont trop souvent le nez dans les étoiles, grâce au contact rassurant avec la matière toute douce et colorée   :)

Soyez rebelles : lâchez les smartphones et retrouvez le fil ! Le web regorge de tutoriels pour celles et ceux qui démarrent de zéro en plus, alors pourquoi s'en priver quand on est tenté.

  

L'horloge de chêne tricote
avec ses aiguilles de fer
un invisible pull-over
et le temps lui sert de pelote.

Maille à l'endroit, maille à l'envers,
le temps lui file entre les doigts,
fil de neige pour les jours froids
et fil d'herbe pour les jours verts.
(...)

Charles Dobzynski - L'Horloge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article