UN ANGE PASSE

Publié le par severine

Au menu du jour ; voici ce qui devait sortir fin avril, et qui sort fin juin par la force des choses ;

un petit livre pratique sur les Anges, dont j'ai eu la chance d'illustrer le contenu en début d'année, en bichromie noir et or trop chic (c'est la première fois en 22 ans qu'on m'en demande, on apprend toujours).

Comme chaque fois, le principe était de trouver un style graphique qui s'adapte au dessin de couverture, réalisé par quelqu'un d'autre ; Marie Ollier cette fois-ci (oui c'est elle qui a traduit et illustré "La Femme Tambour" de Layne Redmond !).

Se réaliser grâce aux Anges de Virginie Robert est donc publié chez Leduc.s : cliquez sur la couverture du livre ci-dessus pour accéder aux informations pratiques.

 

C'est un petit livre simple et abordable, dans lequel certaines vérités sont bonnes à lire.

Chacun se forgera sa propre opinion sur le sujet, bien entendu.

 

J'ai laissé entrer les Anges dans mon petit quotidien depuis je ne me rappelle même plus quand ; le cadeau de la solitude étant peut-être de sentir leur présence, et de pouvoir s'émerveiller de leurs clins d’œil.

L'essentiel à savoir est que nous avons notre libre arbitre ; ainsi les Anges n'ont pas le droit d'intervenir sans qu'on le leur demande (sauf en cas de risque de mort "non programmée" bien entendu). Le décor est planté.

 

Autant rester simple pour s'adresser aux Anges ; j'ai pour ma part opté pour la technique "Dom Camillo" (!), et ma porte d'accès est à l'intérieur au niveau du Cœur ; plus proche et plus sécure à mon goût (l'infiniment Grand dans l'infiniment Petit, comme en biologie). Chacun fera comme il le sent.

Les réponses qu'ils m'envoient sont silencieuses (intuition), visuelles (abonnée aux 4, 44, 444, signifiant "les Anges sont avec vous"), elles peuvent arriver sous forme d'un livre (de mes étagères, à illustrer, prêté, trouvé), d'un article presse, d'une émission radiophonique, d'une chanson (dans la tête ou à la radio), d'une conversation entendue dans la rue, par des amis, par des inconnus, etc.

Les années passant je suis prévenue quand il va se passer quelque chose mais qu'il ne faut pas s'inquiéter (pluie de "44"), et quand ça ne va pas fort je leur demande de m'envoyer des clins d’œil pour me donner du courage ; ils le font, c'est chouette. Je ne parle même pas de l'inspiration pour certains projets créatifs (ben oui l'inspiration ne vient jamais de nous, ça se saurait).

 

Si le cœur vous en dit n'hésitez pas à tenter cette jolie expérience ; beaucoup plus répandue qu'on l'imagine ; faites un sondage dans votre entourage, vous serez surpris.

Il y a tant de jolies croyances autour des Anges ; j'aime particulièrement celle qui raconte que le petit creux au dessus de notre lèvre supérieure est l'empreinte du doigt d'un Ange, qui juste avant notre naissance a posé son doigt sur notre bouche en nous recommandant de taire la réalité du monde Invisible une fois sur terre. Il me semble que c'est issu de la Torah.

Pour illustrer le thème ; cliquez sur les petits liens traditionnels de circonstance, vous trouverez peut-être votre bonheur au milieu. Et n'hésitez pas à visiter Reims cet été : la "cathédrale des Anges" vous ouvrira peut-être des portes, particulièrement son irrésistible Archange Gabriel (dont l'expression résume à elle seule toute la Bienveillance et l'humour des Anges) ; il est encore plus beau que son célèbre collègue l'Ange au sourire ! Pour les fans de licornes ; il y en a une sur la façade : un "cherche et trouve" grandeur nature se profile à l'horizon   :0)  (faites un tour au Palais du Tau juste à côté, vous ne serez pas déçus)

 

De ces esprits divins dont sont peuplés les cieux,
Les anges étaient ceux qui nous aimaient le mieux.
Créés du même jour, enfants du même père,
Que l'homme en les nommant peut appeler mon frère,
Mais frères plus heureux, dont la sainte amitié
De tous nos sentiments n'a pris que la pitié ;
Invisibles témoins de nos terrestres drames,
Leurs yeux ouverts sur nous pleurent avec nos âmes ;
De la vie à nos pas éclairant les chemins,
Ils nous tendent d'en-haut leurs secourables mains.

Alphonse de Lamartine - La chute d'un Ange

  

Pour information : les petits coloriages réalisés pendant les Fêtes qui devaient sortir fin mai sortiront quant à eux fin août, imprimés en Chine ; tout est dit. À suivre.

Publié dans ILLUSTRATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 18/07/2020 15:03

Quels archanges sympathiques ! Un mélange du marchand de sable de Bonne nuit les petits, et des amoureux de Peynet. Votre univers tendre et espiègle nous met à l'aise. C'était une fête de découvrir ces illustrations. Ravie de ce travail commun. Au plaisir !

severine 18/07/2020 19:40

Vous avez misé juste : j'adore Peynet (j'en raffole même) et bonne nuit les petits :) C'était une fête pour moi aussi de découvrir que vous étiez l'auteure du dessin de couverture (dans le genre style de dessin tendre et espiègle vous n'êtes pas mal non plus ^^) : merci d'avoir traduit l'ouvrage de Layne Redmond ; quelle découverte, c'est d'utilité publique !!!
Une pensée aussi pour Evelyne Nobre : la Bonne Fée de la mise en page, vraiment, elle a un don ; à chaque ouvrage c'est flagrant ! Encore un joli projet qui fait du bien à lire, quelle chance. Au plaisir oui, et un bel été à vous d'ici là !

Mesokee 28/06/2020 10:38

Ce thème ma parle beaucoup et les illustrations sont superbes comme toujours.
Je viens de l'ajouter à ma liste.

Bon dimanche.

severine 28/06/2020 14:30

Je suis ravie que ça vous parle ; n'hésitez pas à tenter l'expérience, ce serait dommage de se priver du soutien des Amis aux grandes ailes par les temps qui courent... ! C'est tellement rassurant de savoir que quelque chose veille, écoute, et réponds. Celui écrit par Cathérine Bensaid est bien complémentaire ; il m'a incroyablement touchée quand je l'avais lu, riche en sagesse et en belles métaphores ; un beau livre très profond.
Merci de suivre mon travail depuis si longtemps :)
Portez-vous bien, vous et votre petite famille,
Bien à vous tous