JUST DOUDOU IT (YOURSELF)

Publié le par severine

 

Au menu du jour : une ode aux vieilles chaussettes, ou comment transformer une paire de chaussettes oubliée au fond de l'armoire en doudou singe, d'un coup d'aiguille magique !

Encore un truc d'Amish ? Plus que jamais, étant donné que ce cultissime "Sock-Monkey" nous vient des États-Unis, et qu'il est l'heureux sort réservé aux chaussettes de la marque Rockford Red Heel depuis fort longtemps (marque qui a bien vite flairé la bonne affaire pour se faire de la publicité gratos).

 

Des chaussettes standards feront amplement l'affaire, à mailles fines ou à mailles épaisses, voire de vieux collants en laine, pour des doudous aux papattes trèèèèèèèèès longues.

 

Économisons les ressources une fois de plus donc, en recyclant les vieux textiles, et comme on prévoit 1 million de pauvres en plus en France d'ici la fin de l'année (ça ne fera que 10 millions...) ; c'est peut-être l'occasion de fabriquer des super doudous uniques au monde pour vos petits loups, ou pour vos amis ; pour décorer leur canapé, et avoir le sourire chaque fois qu'ils verront la bouille du singe  :)  Le tutoriel pour fabriquer tout ça est accessible en cliquant sur les vignettes en fin d'article ; les singes chaussettes, c'est le pied !

        

Quelques petits trucs en plus du tutoriel, après avoir réalisé le mien :

 

 

 

 

  • Pour des bouts de pattes plus ronds, j'ai fait une papillote bien serrée au lieu de les coudre à plat.

  • J'ai utilisé une bobine de coton qui traîne depuis au moins 15 ans dans mes placards ; pour de jolies coutures bien solides.

  • Pour la bourre : celle d'un vieil oreiller, lavée et gardée précieusement.

  • J'ai regretté d'avoir coupé la longueur des chaussettes ; du coup j'ai cousu une extension de pattes avec le morceau coupé (toujours en bout papillote), et bien m'en a pris ; le singe semble porter des chaussettes ; les ratages sont souvent des aubaines !

  • Pour éviter que votre Poppy (nom de mon singe) ressemble à Schwartzy ; cousez les bras avec un diamètre plus petit que les jambes ; il y a toujours moyen de recoudre les bras plus serrés à l'endroit, comme je l'ai fait moi-même (encore un ratage rattrapé !).

  • Couture au point de feston : pour fixer les différents morceaux au corps ; c'est joli, propre et solide.

  • Pas de talons rouges à vos chaussettes ? Découpez une bouche dans de la feutrine rouge ! J'ai fait un gabarit en papier avant, reporté au crayon sur la feutrine (un morceau de papier plié en 2, pour une bouche bien symétrique).

  • J'ai brodé les cils et le sourire au coton (restes des bracelets brésiliens), 2 boutons cousus pour les yeux (on brode tout pour les enfants très jeunes, et on évite perles et boutons), le nez est brodé avec de la laine, et hop, la demoiselle singe est prête ; reste à l'habiller !

  • Avec mes premiers ouvrages au crochet détricotés, j'ai fait une robe à bretelles, avec un trou pour la queue, 2 chaussons à brides, et une fleur pour la tête.

  • Touche finale ; un collier de perles en bois, des perles assorties cousues en guise de boucles d'oreilles, et des boutons de bottines en perles.

     

À vous de jouer : le singe chaussettes est assez facile à faire, juré craché !

Sachant que pour recycler des affaires, il faut quand même un petit peu de matériel de base à la maison ; feutrine, fil, cotons, laine, aiguilles, crochets, boutons, perles. Pensez au marché de la seconde main, aux stands de mercerie sur les marchés, et à votre liste au Père Noël   ;)

    

On reste dans les doudous, mais dans les vieux doudous maintenant ; ceux qui méritent bien d'être cocoonés plutôt que d'être jetés... On ne jette pas les doudous ; on les donne à des associations qui les rafraîchiront, ou on les vend au vide-grenier ou aux bourses aux jouets.

Rebelote, si le budget est très serré pour la Noël ; avec les liens en fin d'article, vous n'hésiterez plus à acheter des doudous d'occasion, car vous connaîtrez tous les secrets pour les rendre comme neufs !

 

J'ai testé avec certains des miens, qui sont passés en décoration vintage dans mon coin bureau (pas mal conservés pour leur âge : plus de 40 ans !).

Pour des doudous de cet âge là, autant éviter la machine à laver (fer dans les pattes, bourrés au kapok, etc). Un bon brossage énergique avec une brosse à ongles neuve suffit à les dépoussiérer, et à rendre la peluche douce, c'est assez bluffant en réalité ; cf la photo, ou mon kiki mouton est brossé à moitié.

Les parties en plastique se nettoient bien au savon et à l'eau tiède avec un chiffon doux.

Vous pouvez prendre un week-end pour faire un soin rajeunissant et une séance chez le couturier aux doudous de vos enfants, avec vos enfants, si l'idée leur convient bien entendu ; pas touche aux doudous sans autorisation !

 

 

On obtient donc en fin de course : un Tutin et un Coqui tous doux, un Chat Bleu brossé, avec une nouvelle truffe assortie à ses oreilles et taillée dans un petit pompon, un Dalmachien bien brossé lui aussi, avec une nouvelle langue en feutrine, et une Poppy en chaussettes !

Dépendre de moins en moins de l'argent pour de plus en plus de choses, se réapproprier sa créativité, son agilité manuelle ; tout en se libérant des envies inutiles (les compensatoires), en étant fier et heureux de savoir fabriquer plein de choses avec ses mains, son coeur et son imagination, et cerise sur le gâteau ; économiser les ressources de la planète : qui a osé dire qu'écologie était synonyme d'austérité, sans blagues ?!

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour apprendre :

à faire des singes-chaussettes, à rafraîchir vos doudous modernes, à ressusciter vos doudous fatigués, et à faire de jolies petites filles avec des poupées Bratz mochissimes. Vous trouverez aussi des adresses pour donner, vendre ou acheter des jouets de seconde main (le marché de la seconde main crée de l'emploi, et de l'emploi riche de sens !).

 

La prépondérance donnée à l'intellect au détriment des mains, auxquelles nous devons pourtant notre évolution, est une catastrophe qui fait de nous des infirmes sans que nous en ayons conscience.

Pierre Rabhi

    

Pour terminer ; comme l'Halloween est toute proche, (re)découvrez le fantôme du Louvre : Belphégor ; cette série culte des années 60, rediffusée en 1985 (mes premiers frissons télévisuels !!!) ; un joli hommage à la fabuleuse Juliette Gréco, quelle Femme. Cliquez sur la photo ci-contre pour accéder aux 4 épisodes.

Pas besoin de musique omniprésente, de caméra tournante ou d'effets spéciaux à la pelle à l'époque ; juste un bon scénario, de bons acteurs, et ça suffisait ; le "trop" gâche vraiment tout aujourd'hui ; "less is more" ("moins c'est plus"), à méditer.

   

Niveau illustration : je viens de terminer 2 nouveaux petits carnets coeur à colorier pour les éditions 365° ; rdv au premier trimestre 2021 pour les découvrir    :)

         

Publié dans COUPS DE COEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article