UN JOYEUX NON-NONANNIVERSAIRE

Publié le par severine

POUR INFO :
évitez de me contacter sur mon tél fixe ces jours-ci;
puisque visiblement, ça sonne dans le combiné, mais pas chez moi...
aha, aha, aha... On soulignera une fois de plus les prouesses
de la technologie moderne...  ^^   Il vous reste donc mon portable.
 Le tél numérique : quelle galère...
Désolée et merci pour votre compréhension.

____________________________________________

Aujourd'hui, une petite carte d'anniversaire pour ma mère :
grande fan d'Alice au Pays des Merveilles !
Cliquez sur le Lapin Blanc pour apprendre plein de choses
sur Lewis Carroll et son oeuvre !

illu perso - Carte d'anniversaire pour ma mère - 2008


Et je ne résiste pas à la tentation de terminer mon article
par une traduction du poème Jabberwocky de Lewis Carroll,
par Henri Parisot, qui a bien dû s'arracher les cheveux de la tête
lors de cet exercice à la limite de l'impossible !!!  ^^
Préparez une aspirine pour votre tête... J'adore !

*
JABBERWOCKY

Il e'tait grilheure; les slictueux toves
Gyraient sur l'alloinde et vriblaient:
Tout flivoreux allaient les borogoves;
Les verchons fourgus bourniflaient.

«Prends garde au Jabberwock, mon fils!
A sa gueule qui mord, à ses griffes qui happent!
Gare l'oiseau Jubjube, et laisse
En paix le frumieux Bandersnatch!»

Le jeune homme, ayant pris sa vorpaline épée,
Cherchait longtemps l'ennemi manziquais...
Puis, arrivé près de l'Arbre Tépé,
Pour réfléchir un instant s'arrêtait.

Or, comme il ruminait de suffêches pensées,
Le Jabberwock, l'oeil flamboyant,
Ruginiflant par le bois touffeté,
Arrivait en barigoulant.

Une, deux! Une, deux! D'outre en outre!
Le glaive vorpalin virevolte, flac-vlan!
Il terrasse le monstre, et, brandissant sa tête,
Il s'en retourne galomphant.

«Tu as donc tué le Jabberwock!
Dans mes bras, mon fils rayonnois!
O jour frabieux! Callouh! Callock!»
Le vieux glouffait de joie.

Il e'tait grilheure; les slictueux toves
Gyraient sur l'alloinde et vriblaient:
Tout flivoreux allaient les borogoves;
Les verchons fourgus bourniflaient.


*
L'original récité par son auteur ici :
CLIQUEZ   ;)
c'est rudement bien fait... !
D'autres auteurs sont disponibles dans la liste !!!
  
 

   

Publié dans ILLUSTRATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Myriam 07/11/2008 08:02

pas très dodu le lapin blanc (c'est la crise :-)) !) Bon anniversaire, la maman de Séverine !

severine 07/11/2008 09:35


Ah bah depuis le temps qu'il court : il a brûlé des calories !!!  ^^
Merci pour elle !   ;)