Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BON VENT Mr MAGOO

Publié le par severine

Journées du Patrimoine ce week-end ; voilà une voix qui fait partie de notre Patrimoine, celui du coeur et de la tendre enfance.
Juste après Annie Cordy... "Ils nous font chier les gens qui meurent" comme le dit cette jolie chanson de Louis Chedid et François Morel.
Repos bien mérité pour lui, et que de souvenirs pour nous ! Roger Carel c'était aussi la série "La nouvelle malle des Indes", que j'adorais ! ("Vacherin ! " - "Oui chef !"). Je l'ai croisé un jour dans le métro, il y a longtemps, c'est rigolo   :)
Petit quizz pour les plus vieux : vous reconnaissez tout ce chouette petit monde ?!

 

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article
Repost0

NINI LA CHANCE

Publié le par severine

Encore une page qui se tourne.

En partant après une vie plus que bien remplie, pour un repos plus que bien mérité, "Nini la Chance", bienfaitrice de l'humanité, nous rappelle que si on s'appliquait à produire chaque jour ne serait-ce que 10% de sa bonne humeur, de son auto-dérision, de son désintéressement et de son professionnalisme ; le monde (des humains) serait drôlement plus sympa au quotidien   ^^

Qu'est-ce qu'on a pu faire tourner ces deux 33t quand j'étais gamine !

Vous aviez lesquels ?!

 

Et pour se souvenir qu'Annie Cordy ce n'est pas que "Tata Yoyo" ou "Chocacao" (ou la voix de Grand-Mère Feuillage dans Pocahontas pour les plus jeunes) ;

cliquez sur les pochettes ci-dessus pour écouter une rediffusion d'une émission de France Musique, "Tour de Chant", où elle évoquait ses débuts dans le domaine du Music Hall et des Opérettes (Le chanteur de Mexico, avec Elle, Bourvil et Luis Mariano au cinéma, raaa) ; l'émission aura une suite les deux dimanches à venir, de 12h30 à 13h : à écouter en direct ou à podcaster et garder en souvenir.

Merci Nini   :)  ça doit swinger au Paradis depuis vendredi soir... !!!

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article
Repost0

JUST DO IT (YOURSELF)

Publié le par severine

Déjà la rentrée... C'est le moment de transformer son chez soi en petit cocon tout câlinou pour se laisser doucement glisser en automne.

Comme le 22 août dernier notre Belle Bleue avait produit tout ce dont elle était capable pour l'année (la Nature frôle le burn out) ; on s'en remettra à la petite magie du recyclage, à la portée de pratiquement toutes les bourses.

 

 

 

heartPas de secret pour un intérieur chaleureux et original ;

les ingrédients incontournables sont :

 

  • Un espace propre, aéré et rangé (ou un petit "bordel organisé" et propre).

    Moins c'est propre ; plus le lieu pompe de l'énergie, et plus les idées s'embrouillent.

    Oui on peut quand même faire propre en étant en attente de travaux. En revanche : honte sur les marchands de sommeil qui s'enrichissent en louant des taudis à des précaires...

     

  • Un espace investi par les plantes, pour sentir la Vie (pensez trocs de boutures, voyez avec famille, amis, voisins, pensez aussi à faire germer pépins, noyaux et queues de légumes et de fruits ; attention aux plantes toxiques avec les animaux).

     

  • Des livres à butiner quand il pleut (ode aux boîtes à livres, vide-grenier, ressourceries et librairies d'occasion pour renouveler sa bibliothèque ou pour se la composer).

     

  • Des couleurs ; ici on fera appel aux coussins, plaids, napperons, carpettes et rideaux.

    Ne jamais sous-estimer la dimension thérapeutique des couleurs ; éviter la totale bleu marine pour s'épargner la déprime (testé et vérifié à mes débuts), éviter le rouge intégral favorisant l'agressivité, opter pour le vert pour la créativité (testé et approuvé), penser au rose pour la tendresse (chambre), etc. Tout est question de dosage.

     

  • Exit l'uniformisation copiée-collée façon catalogue ikéok et revues de déco ; extérioriser qui on est au lieu de vouloir "faire style". Récupérer certains de ses vieux jouets pour une touche vintage (plus facile à mon âge c'est certain ; vieux ours ou poupées de chiffon, tricotins, moulins à manivelle et toupies en tôle, cartes postales kitsch ou albums de coloriages sous verre, etc, quelques souvenirs de famille, et quelques objets touchants glanés aux vide-grenier ou dans la rue avant le passage des encombrants).

heartQuelques idées de matière première :

 

  • Trouver de la laine, des crochets et du fil :

    famille, ressourceries, vide-grenier, marchés, Père Noël. Détricoter ses premiers ouvrages un peu de traviole pour faire du crochet granny.

     

  • Trouver du tissu pour recouvrir ou fabriquer ses coussins :

    les placards de la maison ! Genre vieux rideaux, draps, nappes, vêtements (y compris pulls). Penser aussi aux stands de fripes sur les marchés, aux ressourceries et aux vide-grenier.

     

  • Trouver de la bourre pour ses coussins :

    laver ses vieux oreillers et garder la bourre dans un sac, découper en petits morceaux culottes et chaussettes usées (pour les coussins décoratifs, parce que c'est moins moelleux), garder les petits bouts de laine coupés une fois les fils d'un ouvrage rentrés ; au bout de quelques années on a de quoi remplir un coussin.

heartQuelques exemples sur les photos en début d'article :

 

  • Pour les tresseuses de bracelets brésiliens ; en vieillissant on se retrouve avec une boîte de cotons sur les bras... C'est l'occasion de se (re)mettre au point de croix ou à la broderie pour un joli sous-verre, et on peut revisiter le napperon de Mère-Grand en lui donnant des couleurs ! J'ai exhumé mes cotons moulinés et un crochet 2,5 pour réaliser celui-là (modèle perso).

     

  • Un futur coussin granny fleuri d'anémones ; réalisé à partir de mes premiers ouvrages granny détricotés ; rien ne se perd rien de créé, vous connaissez la suite.

     

  • Avec les petits bouts de laine qui restent, trop courts pour faire du granny ; on peut réaliser un grand plaid de méditation (rond ou carré) qui s'agrandit au fil des ans. Rentrer les fils sera la première méditation qui y sera associée :0)

     

  • Et des coussins, au crochet : je me suis inspirée de modèles existants trouvés sur la toile pour les deux carrés (cherchez sur ecosia ou lilo pour lier l'utile à l'agréable, et pensez aux recherches en anglais pour plus de résultats, genre "lacy granny square").

    Le petit carré est en vieux rideau vert, et le gros en vieux drap housse rose.

     

  • Le petit rond (modèle perso), en vieux rideau vert lui aussi, est bourré de morceaux de culottes et chaussette usées (un après-midi découpage qui muscle bien la main).

heartComment s'y prendre :

 

  • Si on n'a pas de machine à coudre, on peut s'arranger avec sa famille ou des amis, il existe aussi des locaux où venir coudre.

    On peut aussi coudre à la main, ce que je faisais plus jeune, avec le point de feston, bien solide et très décoratif si on choisit une couleur qui tranche avec le tissu. Fil, cotons ou laine ; tout est permis pour coudre !

     

  • Pour recouvrir un coussin ; on trace et découpe 2 carrés de la taille désirée (environ 1 cm de plus que le coussin à recouvrir), on les coupe en laissant une marge de couture, on coud 3 côtés de la housse, on glisse le vieux coussin dedans, et on coud le 4° côté à la main.

     

  • Pour fabriquer un coussin, on coud 3 côtés, puis une partie du 4° pour le bourrer (laisser environ 10 cm au milieu) avant de le fermer en cousant à la main.

     

  • Pour coudre facilement (à la main) son ouvrage au crochet sur son coussin, on épingle les 4 angles de l'ouvrage au support, puis le milieu de chaque côté. Le point de feston est idéal.

     

  • Pensez aussi aux coussins en patchwork pour recycler vos vieux vêtements !

     

  • Pour acquérir les bases de couture et de crochet : pensez famille, amis, ou ateliers en ressourceries ou médiathèques. La toile regorge aussi de tutoriels ; quelques exemples ci-dessous.

Avec les minis bouts de laine, on peut aussi donner vie à ses crayons ;

pensez aux petits cadeaux pour Noël ;) Un petit air de Sesame Street pour celui-là...

 

Rien n'est plus satisfaisant qu'un petit chez soi décoré main ; ça se bâti au fil du temps, d'où la valeur inestimable du résultat. On s'y sent bien, on s'y répare.

Faire soi-même ne sauvera peut-être pas la planète comme on dit, mais permettra d'économiser les ressources (le meilleur moyen de réduire ses déchets est de réduire sa consommation), d'installer un nouveau fonctionnement dans les boyaux de sa tête ; un autre mode de pensée et de logique, qui s'appliquera de lui même à tous les domaines de sa vie. C'est l'apprentissage par le ludisme plutôt que par les coups de règles sur les doigts (c'est quand même plus sympa, non ?!).

Faire soi-même apprend aussi la valeur des choses, et permet de prendre conscience que tout ce qui est neuf et pas cher est nourri de la misère humaine, et l'entretient.

Vous serez plus zen aussi, car déscotchés des écrans ; vous redécouvrirez les joies de la radio  ^^

 

Amusez-vous, étonnez-vous, découvrez-vous des talents cachés, partagez-les, et passez une rentrée aussi douce que possible (trois petits trucs sympas et utiles pour y aider : , , et , et rappelez-vous la maxime ci-dessous : ).  heart

Ce n'est pas grave de ne pas être heureux par moments.

Adèle Van Reeth

Publié dans COUPS DE COEUR, BRICOLAGES

Partager cet article
Repost0

CHOUPINOU, CHOUQUETTE ET CROMIGNON

Publié le par severine

Au menu du jour : les petits carnets coeurs à colorier pour les petites filles réalisés pendant les Fêtes ; bol d'air frais après beaucoup de dessins techniques en 2019 !!!

Sortie prévue le 21 août chez votre libraire, le tout aux éditions 365° ! Cela nous fait donc 4 carnets de 17x17cm à thème, de 46 dessins chacun, avec 4 pages d'autocollants en plus (réalisés en interne, donc pas par moi), et un tube de colle paillettes.

 

Thème incontournable de nos jours : les Licornes ! Avec toutes les activités auxquelles peut s'adonner une licorne : le tricot, la couture, la coiffure, boire du thé en lisant, faire de la balançoire, du toboggan, des câlinous, des bisous, du jardinage, des doudous, des biscuits, etc, et puis il y a aussi son amoureux Pégase, et ses amies étoiles... !

Quelques exemples ci-dessous :

 

 

Un thème qui me tient particulièrement à coeur : le Petit Peuple féerique ! Tous ne sont pas représentés dans ces pages, mais beaucoup sont au rdv ; Fées, Lutins, Sirènes, Elfes, Leprechauns, Tomtes, Nains, Centaures, Faunettes, Dragons, et puis champis magiques, la Déesse Iris, des maisons féeriques, des garde-robe, etc.

Quelques exemples ci-dessous :

 

 

Un autre thème incontournable aujourd'hui : les chats ; ces charmants petits serial killers en fourrure qui croquent des oiseaux par millions, juste pour le plaisir de la chasse  ^^;  Je me suis laissée prendre au jeu, avec de gentils minettes et matous. Leurs activités favorites sont répertoriées ; dormir, manger, s'affaler dans les coussins...

Quelques exemples ci-dessous :

 

 

Et on termine par un incontournable rayon petites filles : la danse ! J'ai volontairement traité le thème au sens large, incluant la GRS, le patinage, la natation synchro, la gym tonique, les rollers, le hula hoop, les claquettes, les danses du monde, les danses vintage, le "trémoussage" infantile, et puis la danse classique, bien entendu  ^^

Quelques exemples ci-dessous :

 

Deux nouveaux thèmes sont en cours de réalisation (je commence) ; sortie sans doute prévue pour le début d'année prochaine, à suivre !

Publié dans ILLUSTRATION

Partager cet article
Repost0

LA RONDE DES LUTINS

Publié le par severine

Au menu du jour, une chose à laquelle je n'avais même pas pensé, mais à laquelle une charmante famille belge a pensé : un faire-part naissance et son carton de remerciements !

Le tout s'est mis en place à son rythme pendant le confinement ; l'idée est née d'un petit surnom donné au bébé par son grand frère, puis du goût des parents pour les jardins : on ne pouvait qu'aboutir à un conte peuplé de Lutins !

On sort donc un peu du cadre traditionnel des faire-part, avec un format carte postale recto/verso, et un petit carton recto pour remercier.

Alors, si vous avez un bébé, un petit-fils ou une petite-fille, un neveu ou une nièce, un filleul ou une filleule à venir ; n'hésitez pas à me contacter pour un faire-part sur mesure via la page contact de mon site ;
- en fonction de vos goûts et de vos envies, je réfléchirai à un dessin et à un petit texte, et on affinera le tout ensemble. Prévoyez un peu de temps avant la naissance quand même !!!
- Fées, Sirènes, Farfadets, Licornes, animaux cro mignons ou autres ; la palette est large   :)
- Je vous laisserai le soin de trouver un imprimeur dans votre ville ; et je m'adapterai au type de fichiers dont il aura besoin pour l'impression.

La période estivale battant son plein ; voici pour terminer une petite série de liens bien sympathiques pour rêver un peu, chose dont on a bien besoin. Chaque trèfle cache une petite pépite vintage, poétique et un brin kitsch ; ce sont vraiment les petites choses simples qui apportent le plus de réconfort, et les effets spéciaux à la pointe de la technique d'aujourd'hui n'engendreront jamais la force poétique des bidouillages avec trois bouts de ficelle d'il y a quelques décennies   :)  Cliquez sur les trèfles des Lutins ci-dessus ! Un bel été à toutes et à tous 

Publié dans ILLUSTRATION

Partager cet article
Repost0

UN ANGE PASSE

Publié le par severine

Au menu du jour ; voici ce qui devait sortir fin avril, et qui sort fin juin par la force des choses ;

un petit livre pratique sur les Anges, dont j'ai eu la chance d'illustrer le contenu en début d'année, en bichromie noir et or trop chic (c'est la première fois en 22 ans qu'on m'en demande, on apprend toujours).

Comme chaque fois, le principe était de trouver un style graphique qui s'adapte au dessin de couverture, réalisé par quelqu'un d'autre ; Marie Ollier cette fois-ci (oui c'est elle qui a traduit et illustré "La Femme Tambour" de Layne Redmond !).

Se réaliser grâce aux Anges de Virginie Robert est donc publié chez Leduc.s : cliquez sur la couverture du livre ci-dessus pour accéder aux informations pratiques.

 

C'est un petit livre simple et abordable, dans lequel certaines vérités sont bonnes à lire.

Chacun se forgera sa propre opinion sur le sujet, bien entendu.

 

J'ai laissé entrer les Anges dans mon petit quotidien depuis je ne me rappelle même plus quand ; le cadeau de la solitude étant peut-être de sentir leur présence, et de pouvoir s'émerveiller de leurs clins d’œil.

L'essentiel à savoir est que nous avons notre libre arbitre ; ainsi les Anges n'ont pas le droit d'intervenir sans qu'on le leur demande (sauf en cas de risque de mort "non programmée" bien entendu). Le décor est planté.

 

Autant rester simple pour s'adresser aux Anges ; j'ai pour ma part opté pour la technique "Dom Camillo" (!), et ma porte d'accès est à l'intérieur au niveau du Cœur ; plus proche et plus sécure à mon goût (l'infiniment Grand dans l'infiniment Petit, comme en biologie). Chacun fera comme il le sent.

Les réponses qu'ils m'envoient sont silencieuses (intuition), visuelles (abonnée aux 4, 44, 444, signifiant "les Anges sont avec vous"), elles peuvent arriver sous forme d'un livre (de mes étagères, à illustrer, prêté, trouvé), d'un article presse, d'une émission radiophonique, d'une chanson (dans la tête ou à la radio), d'une conversation entendue dans la rue, par des amis, par des inconnus, etc.

Les années passant je suis prévenue quand il va se passer quelque chose mais qu'il ne faut pas s'inquiéter (pluie de "44"), et quand ça ne va pas fort je leur demande de m'envoyer des clins d’œil pour me donner du courage ; ils le font, c'est chouette. Je ne parle même pas de l'inspiration pour certains projets créatifs (ben oui l'inspiration ne vient jamais de nous, ça se saurait).

 

Si le cœur vous en dit n'hésitez pas à tenter cette jolie expérience ; beaucoup plus répandue qu'on l'imagine ; faites un sondage dans votre entourage, vous serez surpris.

Il y a tant de jolies croyances autour des Anges ; j'aime particulièrement celle qui raconte que le petit creux au dessus de notre lèvre supérieure est l'empreinte du doigt d'un Ange, qui juste avant notre naissance a posé son doigt sur notre bouche en nous recommandant de taire la réalité du monde Invisible une fois sur terre. Il me semble que c'est issu de la Torah.

Pour illustrer le thème ; cliquez sur les petits liens traditionnels de circonstance, vous trouverez peut-être votre bonheur au milieu. Et n'hésitez pas à visiter Reims cet été : la "cathédrale des Anges" vous ouvrira peut-être des portes, particulièrement son irrésistible Archange Gabriel (dont l'expression résume à elle seule toute la Bienveillance et l'humour des Anges) ; il est encore plus beau que son célèbre collègue l'Ange au sourire ! Pour les fans de licornes ; il y en a une sur la façade : un "cherche et trouve" grandeur nature se profile à l'horizon   :0)  (faites un tour au Palais du Tau juste à côté, vous ne serez pas déçus)

 

De ces esprits divins dont sont peuplés les cieux,
Les anges étaient ceux qui nous aimaient le mieux.
Créés du même jour, enfants du même père,
Que l'homme en les nommant peut appeler mon frère,
Mais frères plus heureux, dont la sainte amitié
De tous nos sentiments n'a pris que la pitié ;
Invisibles témoins de nos terrestres drames,
Leurs yeux ouverts sur nous pleurent avec nos âmes ;
De la vie à nos pas éclairant les chemins,
Ils nous tendent d'en-haut leurs secourables mains.

Alphonse de Lamartine - La chute d'un Ange

  

Pour information : les petits coloriages réalisés pendant les Fêtes qui devaient sortir fin mai sortiront quant à eux fin août, imprimés en Chine ; tout est dit. À suivre.

Publié dans ILLUSTRATION

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>