Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CQFD (la poésie de la vie)

Publié le par severine

Jung parlait des "synchronicités" de la vie ; en voici une bien jolie.
Mon dernier article traitait, entre autres, du printemps des poètes et des brocantes. J'ai trouvé dimanche dernier un recueil de poèmes datant de 1952 à un vide-grenier !
Des œuvres de poètes du XV° au XX° siècle y sont rassemblées par René Poirier, à l'attention de la jeunesse (et quand on lit certains poèmes présentés dans ce recueil  ; on se dit qu'on sous-estime beaucoup la jeunesse aujourd'hui ; j'dis ça j'dis rien). Toujours les merveilleuses illustrations de l'époque  ; ici les aquarelles de Marc Dœlitz. Merci brocabrac ! N'hésitez-plus, laissez-vous surprendre. Les boîtes à livres qui commencent à fleurir un peu partout dans nos villes ne sont pas mal non plus pour se procurer des bouquins, ou pour alléger utilement sa bibliothèque.

 

J'ai déniché cet ouvrage fleuri sur le petit stand d'un brocanteur (aux tarifs de marché aux puces). À première vue je n'imaginais pas trop ce dernier lisant de la poésie, mais me voyant craquer pour le livre  ; il m'a ramené de sa camionnette, pas pour me le vendre mais pour me le montrer, un petit livre relié à l'ancienne du "Cantique des cantiques" (rien de tordu dans la démarche : une esthétique on ne peut plus sobre à l'intérieur !). Il ne l'avait pas encore lu, mais il le gardait comme un talisman ; le livre numérique ne détrônera jamais le livre objet, jauni et parfumé de temps qui passe. C'était vraiment touchant de le voir serrer le livre en question contre son cœur ; comme quoi ! Il m'expliquait qu'il attendait d'avoir moins de soucis pour se plonger dedans. Pour l'avoir testé et vérifié plus d'une fois  ; c'est justement au cœur des difficultés (quand on est bien chamallow) qu'on est le plus à même de se laisser toucher par la poésie, et donc le plus à même d'en saisir la beauté et les messages qui réparent un peu tout. La friandise suprême étant de recopier ses strophes préférées dans de jolis carnets, pour les relire souvent (un peu de romantisme échevelé n'a jamais fait de mal à personne ; lâchons-nous un peu !).
Bon printemps des poètes à toutes et à tous  !

Ne vous plaignez pas trop d'avoir un cœur très sombre
Vos yeux seront plus beaux quand vous aurez pleuré,
Il naîtra de vos pleurs, il va croître à votre ombre
Quelque lys inconnu qu'on n'a pas respiré.

Gérard D'Houville (Marie de Heredia) - Consolation

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article

FEMMES, POÉSIE, NATURE ET CRAYONS

Publié le par severine

Bientôt le 8 mars : journée des droits des femmes oblige  ; je continue la tradition d'un article annuel pour présenter mes coups de cœur et découvertes sur le sujet.
Pour celles et ceux qui seraient passés  à côté  ; je vous propose 3 séries d'émissions radiophoniques (France Culture), qui parfois nécessitent de se pincer pour réaliser qu'on a bien entendu ce qu'on vient juste d'entendre... (Beaucoup de radio sur mon site oui  : j'ai dit adieu à la télévision en quittant Paris en 2012 : liberté !).
Au menu  :

・    4 émissions d'une heure sur les sorcières (comprenez "femmes qui ne sont pas sous la tutelle d'un homme")
・    4 émissions d'une heure sur les menstruations  ; sujet plus que tabou, et pourtant rien de plus naturel ; les femmes ne sont pas des monstres.
・    10 émissions de 30 min sur l'itinéraire de la solitude féminine, où l'on découvre les conditions de l'apparition des premiers métiers typiquement féminins, et tous les sacrifices personnels qui les accompagnaient.

À écouter plusieurs fois je pense, pour désinstaller les programmes limitatifs et obsolètes de la bécane... Y'a du boulot   ^^
Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour accéder à ces contenus  :

 

Tant qu'on est en mars  ; quand la Nature se réveille, le grand papillon de la Poésie déploie ses ailes  !
Du 9 au 25 mars aura lieu la 20° édition du Printemps des Poètes  ! De quoi glaner de jolis poèmes et citations pour remplir ses petits carnets  ; c'est tellement agréable d'avoir de jolies pensées sous la main quand on a besoin d'un brin de douceur ou d'une étincelle d'inspiration.
Thème de cette année  : la Beauté  ! Je ne peux qu'adhérer à ce choix comme une moule adhère à son rocher   :0)  Pas besoin d'être un spécialiste ou de tout comprendre de la littérature poétique  : juste besoin de se laisser toucher et embarquer, pour laisser tomber les armures trop lourdes, arrêter de lutter (contre quoi ?) et se laisser envelopper par du tout doux  ; parce que le monde n'est pas qu'un monde de brutes épaisses : il y a autant de mondes que d'êtres humains, chacun a le sien. C'est le cadeau de l'art et de la polarité féminine  : une porte vers l'abandon (à la Vie).
Cliquez sur la vignette ci-contre pour découvrir le programme.

Le 15 mars verra aussi le retour de deux grands poètes dégingandés, au travers de "6 1/2", un album tout beau tout neuf  : les Innocents  ! On peut découvrir deux extraits en avant première  ; comme d'habitude ciselés à souhait,  drôles, touchants,  tendres et frais, vous collant un sourire béat sur la bobine pour toute la journée : de vraies mélodies (ce qui me manque le plus aujourd'hui) et de vrais petits morceaux de sucre de Mary Poppins  ! Plus de 30 années passées à faire rimer la langue française avec une rare poésie  ; plus le temps passe, plus je les adore ; leurs albums devraient être remboursés par la sécurité sociale tellement ils font du bien   :0)
Cliquez sur la vignette ci-contre pour découvrir deux chouettes ritournelles.

Sur le sentier de la beauté nous avançons sans souci des épines, parce que chaque catastrophe a côtoyé le sublime.

Alejandro Jodorowsky – Dire ne suffit pas

Après les femmes et la poésie, passons à la Nature :
l'heure du jardinage à sonné  !

C'est le moment de cocooner ses plantes, et de s'en procurer de nouvelles (même si la place commence à manquer...). Quelques liens utiles pour s'y (re)mettre  : le calendrier lunaire qui présente les travaux appropriés selon les différentes phases de la lune (testé et approuvé), les dates des trocs aux plantes en France, et les dates des vide-greniers et brocantes  ; où en plus de s'équiper joliment pour une bouchée de pain, on peut trouver de jolies boutures  ! (La seconde main est une solution d'avenir : humaine et anti-gaspillage ; écologique en un mot. Elle a aussi la vertu d'éloigner de l'uniformisation ; que demande le peuple !).
Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour accéder à ces différents sites  :

 

Et pour terminer l'article  ; quelques nouvelles niveau travail  :
・    Dans quelques mois je pourrai vous montrer les illustrations que j'ai réalisées pour Maped l'an dernier  : un chouette gros projet pour une chouette marque française  ! (Que je n'ai pas démarchée ; 9 fois sur 10 je travaille avec des personnes que je n'ai pas démarchées, et je n'obtiens pratiquement aucun retour de celles que j'ai démarchées : on ne peut décidément appliquer aucune recette miracle dans ma branche).

・    Niveau édition  : je suis en recherche d'un éditeur pour 4 livres ; 3 livres de coloriages-documentaires de 64 pages, et un artbook de 92 pages qui était en gestation depuis 7 ans, et que je viens de terminer... Un vrai morceau de moi celui-là, sur un thème qui me tient plus qu'à cœur.
Encore un peu de patience pour concrétiser tout ça (surtout pour moi) ; sachant que mes projets ne rentrent pas dans les cases, et que malheureusement aujourd'hui, il est plus simple de rentrer dans les cases pour faire éditer un livre. Et pourtant le principe et l'intérêt de la branche créative c'est justement de ne pas rentrer dans les cases pour s'enrichir des différences ; j'en perds mon latin par moments.

À suivre en un mot.

 

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article

SURVIVRE À LA FIN DE L'HIVER

Publié le par severine

Pour beaucoup (dont moi), février est le mois le plus délicat de l'année  ; le tout étant de "survivre" à la fin de l'hiver  ; après tant de semaines où l'on oublie que le ciel est bleu et que le soleil existe, d'autant plus que la neige s'est invitée depuis ce matin sur Fontainebleau et ailleurs  !
Une clef peut-être au travers de la neige  : oublier toutes les petites douleurs physiques et morales en se roulant dans de gros pulls et un plaid polaire pour se nourrir de merveilleux, de poésie et de douceur (de l'engrais et de la lumière intérieurs pour maturer ses bourgeons)...

Je propose quatre remèdes testés et approuvés  :

 

・    Un petit documentaire sur les Géants danois (j'aurais envie de dire les Trolls) en palettes recyclées de l'artiste Thomas Dambo (qui a peut-être juste rendu visible ce qui ne l'était pas...).

・    Un joli recueil de contes de Hans Christian Andersen autour de la nature  ; où l'on s'émeut de l'aura extraordinaire que la moindre petite fleur et que le moindre objet du quotidien ont pu développer dans le cœur des scandinaves, au fil des longs et rudes hivers de chez eux. À la lecture de ces contes philosophiques (les moins connus d'Andersen mais sans doute les plus intéressants), les fans de botanique porteront un regard nouveau sur les belles à corolles, et tout un chacun sera tenté de se demander ce que pense sa théière...

・    Tant qu'on est dans les histoires, autant dévider le fil avec 4 émissions radiophoniques à podcaster sur le thème des contes (sachant qu'il y a conte et conte, et qu'on estime que les innombrables contes de notre monde découlent de 200 souches... Une idée à creuser pour ré-insuffler de l'humanité à nos sociétés par un autre biais que la religion ou les cours d'éducation civique).

・    On bouclera la boucle avec 5 entretiens radiophoniques avec l'elficologue Pierre Dubois, qui nous rappellent que le monde est fait de différentes couches superposées, visibles ou invisibles, mais liées les unes aux autres  ; y croire étant peut-être le moyen de les rendre visibles, ou plutôt de les empêcher de disparaître...

La faculté de rêverie est une faculté divine et mystérieuse ; car c'est par le rêve que l'homme communique avec le monde ténébreux dont il est environné.

Charles Baudelaire


On a plus que jamais besoin de "réenchanter le monde des humains"  ;
le monde en lui même étant par nature extraordinaire et abondant  ;
il est sans doute à la base le fameux jardin d’Éden dont on parle...
Cliquez sur les vignettes au dessus pour accéder à ces multiples remèdes  !

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article

PROMO POUR DU BEAU

Publié le par severine

 

À l'attention de celles et ceux qui habitent Toulouse et sa région  :
vous aurez la possibilité de découvrir
l'expo photo d'une de mes amies sur le thème de "l'Univers",
dans la boutique "les Aiguilleuses",
située au 77 rue de la Colombette à Toulouse,

du 28 janvier au 3 février, de 11h à 19h du mardi au dimanche,
sachant que le vernissage aura lieu le lundi 28 janvier à 18h30 !
(Ces magnifiques photos ayant déjà été exposées au CNES !)

N'hésitez pas à partir à la rencontre de Jeanne et de son art,
sachant que Jeanne est humainement parlant à la hauteur de
son travail !!! Elle sera sur place au vernissage et toute la semaine.

30 exemplaires de cette série seront disponibles sous forme
de livres de 60 pages format 20x20 cm, reliés à la main et numérotés.
Ils sont aussi disponibles par correspondance en contactant Jeanne par mail.

Cliquez sur l'affiche de l'expo pour accéder au site internet
de Jeanne Delecluse photographe !

Prends l'entier du ciel dans ton crâne !
Ouvre-le jusqu'aux horizons, jusqu'au levant !
Fais tout entrer dans sa nacelle :
images, constellations, planètes.
Nous sommes si grands sans le savoir...

Valérie-Catherine Richez - Sédimentation des Bourrasques

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article

SIMPLE IS GOOD (simple is god?)

Publié le par severine

 

Une nouvelle année s'achève (déjà), une nouvelle commence (déjà).
Après m'être interrogée sur la différence entre l'abondance et l'opulence en 2017, sur le rôle et l'importance de la poésie au sens large en 2018, c'est "la simplicité" qui s'invite à la table de 2019.

Être simple  : vaste programme ! Ce que j'aime dans le mot "simple", c'est qu'il évoque les plantes médicinales qu'on appelait elles aussi "les simples"  ; ce qui sous-entendrait que dans la simplicité se cache la panacée, et que simplicité n'est pas synonyme de facilité ou de primarité, mais plutôt d'accès à la substantifique moelle de chaque chose, à l'Essentiel en un mot  ; après avoir retiré les couches superficielles (dans tous les sens du terme) qui l'entourent.

On sait tous ce qu'on n'a pas  ; mais voit-on et sait-on ce qu'on a ? A-t-on vraiment besoin de plus ? A-t-on déjà fait une liste de nos véritables "richesses" et des richesses qui nous entourent ? Remercions-nous régulièrement notre vie pour ces trésors ? Et comment recevoir les multiples cadeaux et réponses de notre vie si on ne laisse aucun espace à cette dernière pour les-y déposer ?!

L'ordinaire et le quotidien contiennent l'extraordinaire pour qui veut bien l'y voir. La beauté, la poésie et le ludisme de ce qui nous entoure sont disponibles pour tous, gratuitement qui plus est (que demande le peuple).
Le quotidien représentant 90% d'une vie  ; comment transformer sa vie (et notre société) si on fuit son quotidien, ou si on s'acquitte de ses taches à la vitesse d'une fourmi atomique ?!

S'approprier son quotidien  ; c'est investir la matière (tellement diabolisée en Occident), c'est aussi investir sa vie, trouver l'or qui s'y cache, et démêler les pensées et les émotions qui nous traversent (et Dieu sait qu'il y en a !).

Faire sa vaisselle c'est prendre 15min pour faire le vide ou pour se trémousser sur fond de musique vitaminée, faire son ménage c'est mettre de l'ordre dans sa tête (dans son "intérieur"), cuisiner c'est créer avec amour et s'enrichir de merveilleux fruits, légumes, céréales, etc, miraculeusement nés de la terre et du rythme des saisons (c'est anti-dépresseur et écolo en plus), faire la queue c'est être invité au repos ou au papotage avec ses voisins pendant quelques minutes, laver son linge à la laverie c'est l'occasion de lire, faire du crochet, ou d'accueillir de nouvelles idées pour le boulot, etc, etc. Autant de cadeaux qu'on ne sait plus saisir, et qui pourtant éloignent des sensations de manque et de vide (manque de notre vie tout simplement).

À éviter au passage les fausses promesses des "spiritualités désincarnantes" qui invitent plus à fuir "sa vraie vie" (son outil de transformation) qu'autre chose  : le chemin (et non le but) de la spiritualité c'est de "diviniser la matière", en y invitant "le sacré". Autrement dit c'est redonner du sens, de la conscience, de l'amour et de la présence aux choses (à ce qu'on vit, fait, achète, dit, pense, regarde, etc) et vivre avec bon sens. On en revient aux fameux 90% de la vie  : le quotidien (qui fait partie de la liste des "gros mots tabous" comme l'amour, la maladie et la mort  ; autant de composantes de la vie). Spiritualité, religion et ésotérisme ne sont pas synonymes.

En se concentrant un peu plus sur ce qu'on a, et sur le potentiel de beauté, de poésie et de ludisme de ce qui nous entoure et fait notre vie  ; on s'en nourrit, tout en nourrissant le monde autour de nous et l'avenir. Sachant aussi que veiller à cultiver sa fraîcheur d'esprit et sa capacité d'émerveillement de l'enfance semble préserver de la corruption (cf Jean Moulin, St Exupéry et George Sand par exemple).

Car oui, nos pensées, nos rêves, nos projections et nos créations nourrissent le Grand Inconscient collectif. On peut puiser des informations à cette source  ; elle est riche de l'expérience de toutes celles et ceux qui nous ont précédés, et des différences des divers cultures du monde. Elle est riche des nombreux futurs potentiels, et des aspirations profondes des humains  ; et chacune et chacun répond à ces dernières en mettant à l’œuvre ses talents (sachant que la simple façon "d'être au monde" de tout un chacun est en soi un talent, tout comme faire ce qu'on a à faire avec amour) . Chaque pays, chaque époque et chaque chose est auréolé des projections mentales humaines. N'importe quel illustrateur vous le dira  : on ne ressent pas la même chose en travaillant sur la culture d'un pays en guerre que sur celle d'un pays en paix (on se connecte à ce qu'on dessine et aux pensées qui entourent ce qu'on dessine ; on est perméable).
Rien n'est tout blanc ou tout noir ; alors quelle nourriture choisit-on d'offrir au Grand Inconscient collectif ? Du rêve, des possibles ou de la couleur pour tous comme savent si bien le faire les enfants ? Personne ne peut être positif 24h/24, mais tout le monde peut faire sa part.

À trop vouloir tout, tout de suite, à trop vouloir trop, à trop vivre sans conscience, on risque de tout perdre  ; c'est trop souvent en perdant les choses et les êtres qu'on réalise qu'ils étaient présents... (le court métrage d'animation russe "la pelote de laine" de Nikolai Serebryakov illustre bien ça. Dans le contexte d'aujourd'hui le petit mouton c'est la Terre, et tous ceux que l'on "tond" dans le monde pour vivre "confortablement" chez nous...).
Là est le sens de la formule "moins c'est plus"  ; plus de temps et d'espace pour être, découvrir, créer et partager  ; pour sentir la vie tout simplement, plutôt que de vivre en éternels anesthésiés non sortis de leur coma artificiel ("ultra trop connecté" ou "la tête dans le guidon"). La vie est courte, se poser dans la nature ne serait-ce qu'une fois par semaine pour s'écouter et écouter (avec les yeux, le corps et le cœur), c'est gagner du temps pour la suite en s'épargnant de faire "tout un tas de conneries"... Les arbres qui chantent et les canards qui barbotent dans l'eau ont beaucoup à nous dire ("mouink"). On est issus de la nature ; en s'éloignant de ses cycles on s'en est séparés, d'où notre profonde errance. On est comme des animaux parqués dans des cages, des cirques ou des zoos, loin de notre milieu naturel. Et s'il y a de la rivalité dans la nature, il y a aussi et surtout de l'entraide, pour la survie des espèces, mêmes végétales.

Alors soyons "simples", comme ces plantes ordinaires qui prennent soin et guérissent.
Vivre simple c'est vivre vrai, c'est aller à l'Essentiel ; l'Essentiel de soi-même, des autres et de la Vie. Je ne dis pas que c'est facile, je le vois bien tous les jours, mais je pense que c'est plus joli et plus doux (les petites choses simples ne sont-elles pas les plus magiques ?) ; une sorte "d'issue de secours", voire la fameuse "grande porte" qu'on imagine plaquée or (alors que non ; la grande porte c'est en fait la petite !).
La Vie est un miracle en soi, pourquoi l'oublier si souvent... Il y a tellement à apprendre, à découvrir, à ressentir, à expérimenter et à préserver. Il y a des richesses qui ne se voient pas, mais qu'on garde au chaud dans notre Cœur  ; ce sont les seules qui grandissent en les partageant, et les seules qu'on emportera le jour du grand voyage... Il y a une différence entre vivre, et (se) donner l'impression qu'on vit. Ce sont les petites chose simples qui donnent de la saveur à une vie ; la saveur d'un plat vient souvent des petites choses qu'on y rajoute, ou de la qualité de l'ingrédient principal qui se suffit à lui même.

Votre vie quotidienne est votre temple et votre religion.

Khalil Gibran - Le prophète

Vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre.

Gandhi

 

Que chaque jour que nous offre cette année 2019
soit l'occasion de découvrir quelles plantes nous sommes,
pour transformer nos villes et nos villages en beaux
jardins des simples, où infuseront dans les tasses de nos vies,
les tisanes de nos talents mêlés   :)
Une douce année à toutes et à tous,
généreuse en instants de paix, de douceur, et de joie sereine.

Bien à vous toutes et tous,
Séverine
XXX

Et comme la vie est riche en heureux hasards ; pour celles et ceux qui n'auraient pas pu relire le "Conte de Noël" de Dickens, France Culture l'a adapté cette année en fiction de 5 épisodes de 24 min, écoutables et podcastables en cliquant sur la vignette ci-contre, à savourer sans modération   :)

Publié dans ILLUSTRATION

Partager cet article

"LOVE IS ALL"

Publié le par severine

 

En cette fin d'année assez troublée, à toutes et à tous je souhaite un Noël aux couleurs du Coeur : rose pour la Douceur et la Tendresse, vert pour l'Espoir et la Renaissance, Blanc pour la Paix et la Lumière. Cliquez sur la photo, et rdv en 2019 ;
"Love is all" ; même si c'est pas toujours simple...

Publié dans ILLUSTRATION

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>