Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

61 articles avec bricolages

JUST DO IT (YOURSELF)

Publié le par severine

Déjà la rentrée... C'est le moment de transformer son chez soi en petit cocon tout câlinou pour se laisser doucement glisser en automne.

Comme le 22 août dernier notre Belle Bleue avait produit tout ce dont elle était capable pour l'année (la Nature frôle le burn out) ; on s'en remettra à la petite magie du recyclage, à la portée de pratiquement toutes les bourses.

 

 

 

heartPas de secret pour un intérieur chaleureux et original ;

les ingrédients incontournables sont :

 

  • Un espace propre, aéré et rangé (ou un petit "bordel organisé" et propre).

    Moins c'est propre ; plus le lieu pompe de l'énergie, et plus les idées s'embrouillent.

    Oui on peut quand même faire propre en étant en attente de travaux. En revanche : honte sur les marchands de sommeil qui s'enrichissent en louant des taudis à des précaires...

     

  • Un espace investi par les plantes, pour sentir la Vie (pensez trocs de boutures, voyez avec famille, amis, voisins, pensez aussi à faire germer pépins, noyaux et queues de légumes et de fruits ; attention aux plantes toxiques avec les animaux).

     

  • Des livres à butiner quand il pleut (ode aux boîtes à livres, vide-grenier, ressourceries et librairies d'occasion pour renouveler sa bibliothèque ou pour se la composer).

     

  • Des couleurs ; ici on fera appel aux coussins, plaids, napperons, carpettes et rideaux.

    Ne jamais sous-estimer la dimension thérapeutique des couleurs ; éviter la totale bleu marine pour s'épargner la déprime (testé et vérifié à mes débuts), éviter le rouge intégral favorisant l'agressivité, opter pour le vert pour la créativité (testé et approuvé), penser au rose pour la tendresse (chambre), etc. Tout est question de dosage.

     

  • Exit l'uniformisation copiée-collée façon catalogue ikéok et revues de déco ; extérioriser qui on est au lieu de vouloir "faire style". Récupérer certains de ses vieux jouets pour une touche vintage (plus facile à mon âge c'est certain ; vieux ours ou poupées de chiffon, tricotins, moulins à manivelle et toupies en tôle, cartes postales kitsch ou albums de coloriages sous verre, etc, quelques souvenirs de famille, et quelques objets touchants glanés aux vide-grenier ou dans la rue avant le passage des encombrants).

heartQuelques idées de matière première :

 

  • Trouver de la laine, des crochets et du fil :

    famille, ressourceries, vide-grenier, marchés, Père Noël. Détricoter ses premiers ouvrages un peu de traviole pour faire du crochet granny.

     

  • Trouver du tissu pour recouvrir ou fabriquer ses coussins :

    les placards de la maison ! Genre vieux rideaux, draps, nappes, vêtements (y compris pulls). Penser aussi aux stands de fripes sur les marchés, aux ressourceries et aux vide-grenier.

     

  • Trouver de la bourre pour ses coussins :

    laver ses vieux oreillers et garder la bourre dans un sac, découper en petits morceaux culottes et chaussettes usées (pour les coussins décoratifs, parce que c'est moins moelleux), garder les petits bouts de laine coupés une fois les fils d'un ouvrage rentrés ; au bout de quelques années on a de quoi remplir un coussin.

heartQuelques exemples sur les photos en début d'article :

 

  • Pour les tresseuses de bracelets brésiliens ; en vieillissant on se retrouve avec une boîte de cotons sur les bras... C'est l'occasion de se (re)mettre au point de croix ou à la broderie pour un joli sous-verre, et on peut revisiter le napperon de Mère-Grand en lui donnant des couleurs ! J'ai exhumé mes cotons moulinés et un crochet 2,5 pour réaliser celui-là (modèle perso).

     

  • Un futur coussin granny fleuri d'anémones ; réalisé à partir de mes premiers ouvrages granny détricotés ; rien ne se perd rien de créé, vous connaissez la suite.

     

  • Avec les petits bouts de laine qui restent, trop courts pour faire du granny ; on peut réaliser un grand plaid de méditation (rond ou carré) qui s'agrandit au fil des ans. Rentrer les fils sera la première méditation qui y sera associée :0)

     

  • Et des coussins, au crochet : je me suis inspirée de modèles existants trouvés sur la toile pour les deux carrés (cherchez sur ecosia ou lilo pour lier l'utile à l'agréable, et pensez aux recherches en anglais pour plus de résultats, genre "lacy granny square").

    Le petit carré est en vieux rideau vert, et le gros en vieux drap housse rose.

     

  • Le petit rond (modèle perso), en vieux rideau vert lui aussi, est bourré de morceaux de culottes et chaussette usées (un après-midi découpage qui muscle bien la main).

heartComment s'y prendre :

 

  • Si on n'a pas de machine à coudre, on peut s'arranger avec sa famille ou des amis, il existe aussi des locaux où venir coudre.

    On peut aussi coudre à la main, ce que je faisais plus jeune, avec le point de feston, bien solide et très décoratif si on choisit une couleur qui tranche avec le tissu. Fil, cotons ou laine ; tout est permis pour coudre !

     

  • Pour recouvrir un coussin ; on trace et découpe 2 carrés de la taille désirée (environ 1 cm de plus que le coussin à recouvrir), on les coupe en laissant une marge de couture, on coud 3 côtés de la housse, on glisse le vieux coussin dedans, et on coud le 4° côté à la main.

     

  • Pour fabriquer un coussin, on coud 3 côtés, puis une partie du 4° pour le bourrer (laisser environ 10 cm au milieu) avant de le fermer en cousant à la main.

     

  • Pour coudre facilement (à la main) son ouvrage au crochet sur son coussin, on épingle les 4 angles de l'ouvrage au support, puis le milieu de chaque côté. Le point de feston est idéal.

     

  • Pensez aussi aux coussins en patchwork pour recycler vos vieux vêtements !

     

  • Pour acquérir les bases de couture et de crochet : pensez famille, amis, ou ateliers en ressourceries ou médiathèques. La toile regorge aussi de tutoriels ; quelques exemples ci-dessous.

Avec les minis bouts de laine, on peut aussi donner vie à ses crayons ;

pensez aux petits cadeaux pour Noël ;) Un petit air de Sesame Street pour celui-là...

 

Rien n'est plus satisfaisant qu'un petit chez soi décoré main ; ça se bâti au fil du temps, d'où la valeur inestimable du résultat. On s'y sent bien, on s'y répare.

Faire soi-même ne sauvera peut-être pas la planète comme on dit, mais permettra d'économiser les ressources (le meilleur moyen de réduire ses déchets est de réduire sa consommation), d'installer un nouveau fonctionnement dans les boyaux de sa tête ; un autre mode de pensée et de logique, qui s'appliquera de lui même à tous les domaines de sa vie. C'est l'apprentissage par le ludisme plutôt que par les coups de règles sur les doigts (c'est quand même plus sympa, non ?!).

Faire soi-même apprend aussi la valeur des choses, et permet de prendre conscience que tout ce qui est neuf et pas cher est nourri de la misère humaine, et l'entretient.

Vous serez plus zen aussi, car déscotchés des écrans ; vous redécouvrirez les joies de la radio  ^^

 

Amusez-vous, étonnez-vous, découvrez-vous des talents cachés, partagez-les, et passez une rentrée aussi douce que possible (trois petits trucs sympas et utiles pour y aider : , , et , et rappelez-vous la maxime ci-dessous : ).  heart

Ce n'est pas grave de ne pas être heureux par moments.

Adèle Van Reeth

Publié dans COUPS DE COEUR, BRICOLAGES

Partager cet article

SOBRIÉTÉ HEUREUSE : SANS GASPI, LA FÊTE EST PLUS JOLIE !

Publié le par severine

Suite à l'écoute d'une émission économique ("une planète à nourrir" ; tuyau par une copine), j'ai eu l'envie de revenir un peu sur la notion de "sobriété heureuse", exemples à la clef. Si après cet article la sobriété heureuse reste pour vous synonyme d'austérité et de sacrifice, je m'en remettrai à la malice de votre "petit mouflet intérieur" pour vous ouvrir à tout ça au fil du temps.

En ce qui me concerne, je suis arrivée à la sobriété heureuse par les humbles revenus liés à ma profession : c'est là que la créativité, le sens, la poésie, l'originalité et la saveur se sont invités en grande pompe au quotidien (cet état de fait donnant aussi du sens aux difficultés ; l'atout majeur pour apaiser l'incompréhension et les colères, ce ce qui se révèle être bien plus confortable).
Le principe de la sobriété heureuse c'est quoi ; aller à l'essentiel, fabriquer, transformer, recycler, réparer, échanger, acheter en seconde main, réfléchir avant d'acheter (d'où ça vient, qui l'a fait, dans quelles conditions, en quelles matières, à qui iront les sous, en ai-je vraiment besoin-envie, etc). C'est épargner le plus possible les ressources de la planète, pour notre survie et celle des générations à venir, tout en apprenant de nouvelles choses, et tout en donnant du sens et des couleurs à la vie.

Ci-dessous je m'en vais partager avec vous un petit florilège d'activités "sobriété heureuse" ; à chacun de trouver celles qui correspondent le mieux à sa personnalité (c'est un joli moyen de se (re)découvrir aussi). La spécificité de ces activités est de coûter trois cacahuètes, voire rien du tout  ; autant de sous de libérés pour acheter au marché de bons légumes et fruits issus de l'agriculture raisonnée locale (et votre santé et la planète vous feront des bisous).

 

Dans ma besace magique j'ai donc :

- des cotons à démaquiller lavables, en vieux tee-shirts et serviettes éponge, (adieu l'effet pandi panda après le cinéma),
- plein de choses à réaliser au crochet (Père Noël j'aime la laine dans mes souliers),
- fabriquer ses sacs (l'art de frimer avec ses vieilles fringues usées adorées),
- pleurer de joie avec la teinture aux pelures d'oignons (de jolis cadeaux maison),
- crocheter des tawashis lavables pour la vaisselle, en vieux tee-shirts et ficelle (pour ne plus jamais jeter l'éponge),
- cuisiner les épluchures pour régaler ses amis (vous aimerez l'effet peau d'orange),
- cuisiner tout court, pour moins d'emballages et moins de chimique (c'est trop de la tarte),
- cueillir des plantes pour ses tisanes, peu et pas au même endroit (une petite tasse de  "pisse-mémé" ?),
- troquer des boutures lors de trocs aux plantes, avec ses amis ou sa famille (la forêt vierge à domicile),
- cueillir des feuilles à l'automne pour réaliser des herbiers, carnets compris (se presser demande du temps),
- cueillir des plumes lors de la mue estivale (pour ne plus se faire plumer),
- s'offrir et offrir des objets de seconde main aux puces, sur les vide-grenier, en ressourceries (les plaisirs démodés),
- fabriquer sa corbeille à papier récup' (pour que ça cartonne),
- lire, des livres troqués dans les boîtes à livres, ou dénichés aux puces et dans les librairies d'occasion (devenez un rat de bibliothèque),
- recopier de jolis poèmes et citations issus de ces mêmes livres dans des carnets (l'encrage des jours),
- récupérer les couvertures de ses carnets de jeunesse pour y recopier les poèmes en question (on efface et on recommence).

De quoi occuper ses week-ends, ses longues soirées d'hiver ou ses moments entre amis ! Et j'écris cet article en sirotant le jus de cuisson de ma courgette de midi, conservé dans ma petite thermos (bien meilleur qu'un red bull ; avis aux jeunes de passage par ici avant leurs examens).
Conclusion : la créativité, le rêve, la poésie, la tendresse et l'originalité ne s'achètent pas ; ils se fabriquent et se partagent ! Ce qui est plutôt une bonne nouvelle, non ?

On en vient maintenant aux petits plus à lire et à écouter, pour se forger son propre avis sur tout ça ; cliquez sur les vignettes en tête de chaque paragraphe pour accéder aux contenus :

On commence tout doux mais fort, avec un joli conte de Maurice Carême, "Le magicien aux étoiles", extrait des "Contes pour Caprine" (primés en 1947). Impossible de ne pas faire le rapprochement avec la situation environnementale actuelle ; on vérifie, une fois de plus, la pré-science et l'intuition sans failles des poètes, gentiment qualifiés de ravis de la crèche (ravis mais loin d'être couillons, à bon entendeur...).

On en vient ensuite à cette génialissime émission radiophonique économique  :  "une planète à nourrir" ; fabuleuse de clarté et de bon sens (un enfant de 4 ans comprendrait). S'il n'y avait qu'une émission à écouter pour bien comprendre les enjeux environnementaux, c'est bien celle-là ! Merci France Culture !

Et pour s'inspirer un peu plus niveau sobriété heureuse  ; deux de mes anciens cahiers réalisés pour Hugo l'escargot (à vous de leur demander de réparer les liens de téléchargement vers mes livrets documentaires de 15 pages chacun ; mes démarches demeurent vaines). Et un petit livre (illustré par votre "serviteuse") pour s'ouvrir au fléxitarisme/végétarisme ; je suis végétarienne depuis 9 ans, je n'ai pas de carences, je suis plus proche d'une taille 40 que d'un 38, et je suis toujours aussi gourmande, si ça peut vous rassurer.   ^^   Le tout étant d'y aller pas à pas. J'ai déjà arrêté la viande rouge, puis la blanche (environ 2 ans avant les 9), puis j'ai finalement arrêté le poisson et les crustacés pour aller au bout de la démarche ; je n'y pense même plus aujourd'hui tellement ça ne me manque pas !

Voilà, sur ce, bonne écoute, bonnes lecture et expérimentations de tout ça ; pour apprendre à faire de nouvelles choses il y a la famille, les amis, les ateliers des ressourceries et des festivals nature, les tutoriels sur le net, et les livres de la bibliothèque ! On peut aussi se lancer au p'tit bonheur la chance ; ça marche très bien.   :)  À vous de jouer maintenant, dans tous les sens du terme !

Publié dans COUPS DE COEUR, BRICOLAGES

Partager cet article

PAPIVOLE, PAPIVOLE

Publié le par severine

Mieux vaut tard que jamais : voici mes 4 dernières fiches de bricolages, réalisées pour Noël 2017, mais non publiées l'an dernier. Elles scellent la fin des années de collaboration avec le site Hugo l'escargot, la boucle est bouclée.
On termine en douceur et en tendresse, avec des décorations de sapin ; découpées dans du papier canson de couleur, comme celles des Noëls de mon enfance...

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour accéder gratuitement aux tutoriels !
Tutoriels gratuits, mais non libres de droits (soumis aux droits d'auteur) ; réservés à un usage personnel non commercial ; textes, photos et modèles compris, merci.

 

                        

Et pour apporter un peu de douceur en cette fin d'année assez perturbée ; vous pouvez consulter ma petite page florilège "médiathèque du Père Noël", fraîchement mise à jour.

Vous y découvrirez des contes à écouter ou à lire dans la catégorie livres ("La Fée de Noël", "Le sapin", "L'infirme" et la série "Oli" de France inter), mais aussi de nouveaux films à emprunter à la médiathèque pour les regarder en famille, avec des amis ou seul (il n'y a pas de mal à se faire du bien), et de nouvelles pépites d'animation du monde.

Je pense que relire le "Conte de Noël" de Dickens fera du bien à tous, même si on pense le connaître par coeur ; tout y est. En cas de flemme ; la version "Muppet show" de Brian Henson (avec Scrooge campé par Michaël Caine) est tout simplement fabuleuse ; avec une version française très proche de la traduction du manuscrit original : à voir, revoir, et rerevoir    :)

Revoir le dessin animé "les 5 légendes" aussi ; pour ne jamais perdre de vue la capacité d'émerveillement en nous. La fraîcheur de l'enfance fait contrepoids face aux peurs et à l'inconnu, elle élargit le champ de vision, et le potentiel de créativité et d'action : idéal en période de transition ! (Et pour en revenir à Dickens ; Tiny Tim n'est-il pas métaphoriquement l'enfant blessé qui souffre en Scrooge ? cqfd). Cliquez sur la vignette rouge ci-dessus ou dans la marge du site !

Offrir du rêve et des souvenirs aux enfants leur sera plus utile plus tard que des objets froids et sans âme. On le vérifie tous aujourd'hui : quand les temps sont difficiles, c'est dans le réservoir de rêve et de poésie qu'on va puiser la paix et le courage d'avancer vers l'inconnu, pour mieux définir les contours de l'avenir, et le construire dans l'instant.

In an utilitarian age, of all times, it is a matter of grave importance that fairy tales should be respected... A nation without fancy, without some great romance, never did, never can, never will, hold a place under the sun.

Charles Dickens

Publié dans BRICOLAGES

Partager cet article

LES BIJOUX DE LA CASTAFIORE

Publié le par severine

On continue avec 7 fiches de bricolage Hugo l'escargot sur le thème des bijoux fantaisie. Réalisées en juin 2017, il y en a pour tous les âges niveau complexité. Quelques souvenirs à se remémorer en réalisant les puces d'amour et les petits bracelets de fleurs en perles très en vogue dans les années 80, beaucoup de couleurs aussi, pour se préparer au retour de la belle saison !

Cliquez sur les images de l'article pour accéder aux fiches : tutoriels gratuits, mais non libres de droits (soumis aux droits d'auteur) ; réservés à un usage personnel non commercial ; textes, photos et modèles compris.

Plus que les 4 fiches de Noël de décembre 2017, et la boucle sera bouclée...

Publié dans BRICOLAGES

Partager cet article

ÇA PERLE HIPOPETTE

Publié le par severine

 

Nouvelle fournée de 11 fiches bricolage pour Hugo l'escargot, celles de juillet 2017, sur le thème des perles à repasser.

Le mot d'ordre était de concevoir des motifs kawaï. Après vous être entraînés à réaliser ces modèles, gardez à l'esprit que l'intérêt créatif et éducatif de ce support est d'inventer ses propres modèles, et de ne pas utiliser de trop de ces petites perlottes qui sont en plastique...

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour accéder aux fiches :
tutoriels gratuits, mais non libres de droits (soumis aux droits d'auteur) ; réservés à un usage personnel non commercial ; textes, photos et modèles compris.

 

Publié dans BRICOLAGES

Partager cet article

TISSER DES LIENS

Publié le par severine

On commence la semaine avec la publication des 9 modèles de bracelets brésiliens réalisés en mai 2017 pour Hugo l'escargot. La fiche "technique de base" présente les différents points de tissage qui vous permettront de réaliser ces petits bracelets anti grise mine.

Je vous renvoie à mon article publié en mai (mis à jour), ou aux vignettes ci-dessous pour accéder aux fiches. Tutoriels gratuits, mais non libres de droits (soumis aux droits d'auteur) ; réservés à un usage personnel non commercial ; textes, photos et modèles compris.

 

Publié dans BRICOLAGES

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>