Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

213 articles avec coups de coeur

KIT DE SURVIE DU "CONFINONAUTE"

Publié le par severine

L'entraînement de "confinonautes" a repris : stage n°2! Plus souple.

Le mois de novembre battant son plein, autant profiter de la situation pour commencer à préparer ses décorations de Noël ; on en profitera plus longtemps, et ça fera du tout doux pour le cœur et pour les yeux, qui s'en plaindrait?!   :)

 

🎄 Ingrédient n°1 :

pour installer l'ambiance : la musique, les lectures, les films, et les coloriages et bricolages de saison! Comme chaque année, je ressors ma "Médiathèque du Père Noël", encore enrichie (farfouillez-bien dans les vignettes).

Cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder à la page de la médiathèque du Père Noël! Retrouvez-la aussi dans la colonne de droite de mon site.

 

 

🎄 Ingrédient n°2 :

Qui dit Noël dit arbre de Noël (encore un arbre de Vie!) : pas besoin de sapin pour un arbre de Noël ; comme les parcs et jardins sont ouverts (gratitude), un bouquet de branches naturelles ou décorées d'un peu de neige de gouache feront beaucoup d'effet, et conviendront parfaitement aux budgets très serrés!

Retrouvez ma technique du "Bio sapin roi d'la récup" : ICI.

 

      * Pour les étudiants prisonniers de leur piaule en cité U (et pour les petits espaces) ; pensez à une version miniature de ce petit sapinou de cueilleur :

 

 

  • Un bouquet de branches de maximum 30cm de haut (le vent en casse beaucoup).

  • Ficeler le bouquet avec un lien de sac poubelle si pas de ficelle sous la main.

  • Une grosse boîte de conserve lestée (gravier, terre, etc) à laquelle on aura retiré l'étiquette (laisser tremper dans l'eau) remplacera le pot en terre.

  • Du papier journal suffira à caler le bouquet dans la boîte

  • Et du papier ou papier de soie blanc froissé fera la neige au pied (du pq blanc si rien d'autre).

  • Pour décorer la conserve : découper une bandelette de papier blanc qui fera le tour de la boîte, en laissant 1cm pour fermer le cylindre avec de la colle.

  • Dessiner et découper dans la bandelette : des étoiles, des cœurs, des sapins, etc, on peut aussi faire des motifs avec des petits trous (clou, aiguille, pointe de compas, dent de fourchette). Éviter de trouer directement sur une table ; placer un carton fin ou ondulé sous la bandelette!

  • Enrouler et coller la bandelette autour de la boîte ; le métal clinquant qui apparaîtra dans les étoiles donnera un petit côté festif!

  • Quelles décorations en cité U? Si jardin ou parc pas loin : pommes de pin, glands, feuilles séchées, coquilles de noix vides, motifs découpés dans des peaux de clémentines, étoiles en papier ou en carton (plates ou en volume par pliage), d'autres motifs en papier (oiseaux, cœurs, flocons, origami, lanternes en papier, etc ; cf tutoriels youtube).

  • Toujours des liens de sacs poubelle pour suspendre les décorations au mini sapinou.

  • Et pour l'ambiance ; un photophore en pot de yaourt en verre, dans lequel on aura glissé une bougie chauffe-plat!

  • Un peu de musique mp3 glanée sur youtube, et hop, la piaule d'étudiant aura un petit brin de magie posé sur le bureau.

  • On peut aussi scotcher des flocons ou des étoiles en papier aux fenêtres.

  • Pas de parc sous la main? Découpez-des branches dans du carton ondulé, et récupérez des cartons en allant faire vos courses!

     

      * Pour les "confinonautes" à leur domicile :

 

 

vous trouverez de quoi colorier, apprendre, et de quoi faire de jolies décorations récup' sur ma page de cahiers d'activités Hugo l'escargot  ;

les bricolages sont en bas de pages, les coloriages et activités de fêtes en haut de page, et quelques cahiers de saison sont éparpillés dans les autres catégories ; comme la Neige, l'Hiver, les Jouets anciens, les Boissons chaudes du monde, et les bonbons de nos provinces.

  

🎄 Ingrédient n°3 :

L'atelier des Lutins du Père Noël!

J'ai testé pour vous (et pour moi aussi), le "singe chaussettes", avec des chaussettes qui ont "bien servi" (mais que j'aimais trop, donc que j'ai gardées pour les recycler).

 

Quelques éléments techniques comme pour le précédent singe,
juste après les photos  :

 

  • J'ai fait une petite saucisse avec la cheville d'une chaussette retournée à l'envers ; j'ai ficelé une papillote, retourné la chaussette, bourré avec de la bourre récup' (oreiller, oui, bien!), et fermé la saucisse en fronçant avec un brin de laine, et en cousant bien ensuite pour boucher les trous.

  • La seconde cheville coupée en 2 dans la longueur permet de faire les 2 jambes,

  • Les 2 dessus de pieds permettent de faire les 2 bras,

  • Les 2 talons permettent de faire le museau et le petit derrière,

  • Les 2 bouts de pieds pliés en deux et cousus en demi cercles font les oreilles,

  • Et un petit morceau roulé de dessous de chaussette pas trop abîmé forme une chouette petite queue de singe!

  • Sourire et narines brodés au coton, 2 perles en bois pour les yeux.

  • Plus qu'à crocheter, tricoter ou coudre un bonnet et une écharpe, et voilà un joli petit doudou de Noël à câliner pour 3 cacahuètes ; ce qui plaira d'autant plus au singe chaussettes!

  • Garder les petites chutes de chaussettes pour de la bourre à coussins.

               💖  🎅  🥨  ☕  ⭐  ⛄  🎄  👼  🎨  🎁  📔  📻  🎻  📅  💖

Voilà ; offrez des décorations maison à Noël, des petits gâteaux maison dans une boîte, des doudous maison, des boutures de plantes, des jolis mp3 de Noël, un joli livre d'occasion de contes de Noël, etc ; offrez des souvenirs par ce biais, c'est le plus beau cadeau qu'on puisse faire ; une source où puiser à l'intérieur quand la vie n'est pas simple. Notre petit mouflet intérieur a besoin d'être nourri, tout au long de notre vie   :)

  

🎄 Et pour terminer, quelques liens inspirants ou instructifs : cliquez sur les vignettes ci-dessous ;

Pour découvrir comment se remettre de traumatismes psychologiques (le brin de nostalgie, l'esprit d'enfance et les bricolages sont un remède), je rajoute dans ce texte l'émission de mardi 10 au matin : "Comment conserver un bon moral par temps de crise?" , où les petits morceaux de sucre de Mary Poppins et les petits carnets "sel de la vie" de Françoise héritier sont reconnus comme efficaces (cqfd)! Cliquez aussi sur les vignettes ci-dessus pour (re)écouter l'adaptation radiophonique du "Conte de Noël" de Charles Dickens (piqûre de rappel incontournable), pour fabriquer un Tomte (Lutin suédois), pour fabriquer de jolies lanternes, pour vous extasier devant le talent de cette créatrice de décorations de Noël en feutre, pour soutenir la grève de la faim pour le climat du rapporteur général du budget 2021 pour le Parlement européen, Pierre Larrouturou, et pour découvrir une réflexion intéressante de l'économiste Éloi Laurent ; "et si la santé guidait le monde?" (intervention à 35:15min du podcast).

 

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article

JUST DOUDOU IT (YOURSELF)

Publié le par severine

 

Au menu du jour : une ode aux vieilles chaussettes, ou comment transformer une paire de chaussettes oubliée au fond de l'armoire en doudou singe, d'un coup d'aiguille magique !

Encore un truc d'Amish ? Plus que jamais, étant donné que ce cultissime "Sock-Monkey" nous vient des États-Unis, et qu'il est l'heureux sort réservé aux chaussettes de la marque Rockford Red Heel depuis fort longtemps (marque qui a bien vite flairé la bonne affaire pour se faire de la publicité gratos).

 

Des chaussettes standards feront amplement l'affaire, à mailles fines ou à mailles épaisses, voire de vieux collants en laine, pour des doudous aux papattes trèèèèèèèèès longues.

 

Économisons les ressources une fois de plus donc, en recyclant les vieux textiles, et comme on prévoit 1 million de pauvres en plus en France d'ici la fin de l'année (ça ne fera que 10 millions...) ; c'est peut-être l'occasion de fabriquer des super doudous uniques au monde pour vos petits loups, ou pour vos amis ; pour décorer leur canapé, et avoir le sourire chaque fois qu'ils verront la bouille du singe  :)  Le tutoriel pour fabriquer tout ça est accessible en cliquant sur les vignettes en fin d'article ; les singes chaussettes, c'est le pied !

        

Quelques petits trucs en plus du tutoriel, après avoir réalisé le mien :

 

 

 

 

  • Pour des bouts de pattes plus ronds, j'ai fait une papillote bien serrée au lieu de les coudre à plat.

  • J'ai utilisé une bobine de coton qui traîne depuis au moins 15 ans dans mes placards ; pour de jolies coutures bien solides.

  • Pour la bourre : celle d'un vieil oreiller, lavée et gardée précieusement.

  • J'ai regretté d'avoir coupé la longueur des chaussettes ; du coup j'ai cousu une extension de pattes avec le morceau coupé (toujours en bout papillote), et bien m'en a pris ; le singe semble porter des chaussettes ; les ratages sont souvent des aubaines !

  • Pour éviter que votre Poppy (nom de mon singe) ressemble à Schwartzy ; cousez les bras avec un diamètre plus petit que les jambes ; il y a toujours moyen de recoudre les bras plus serrés à l'endroit, comme je l'ai fait moi-même (encore un ratage rattrapé !).

  • Couture au point de feston : pour fixer les différents morceaux au corps ; c'est joli, propre et solide.

  • Pas de talons rouges à vos chaussettes ? Découpez une bouche dans de la feutrine rouge ! J'ai fait un gabarit en papier avant, reporté au crayon sur la feutrine (un morceau de papier plié en 2, pour une bouche bien symétrique).

  • J'ai brodé les cils et le sourire au coton (restes des bracelets brésiliens), 2 boutons cousus pour les yeux (on brode tout pour les enfants très jeunes, et on évite perles et boutons), le nez est brodé avec de la laine, et hop, la demoiselle singe est prête ; reste à l'habiller !

  • Avec mes premiers ouvrages au crochet détricotés, j'ai fait une robe à bretelles, avec un trou pour la queue, 2 chaussons à brides, et une fleur pour la tête.

  • Touche finale ; un collier de perles en bois, des perles assorties cousues en guise de boucles d'oreilles, et des boutons de bottines en perles.

     

À vous de jouer : le singe chaussettes est assez facile à faire, juré craché !

Sachant que pour recycler des affaires, il faut quand même un petit peu de matériel de base à la maison ; feutrine, fil, cotons, laine, aiguilles, crochets, boutons, perles. Pensez au marché de la seconde main, aux stands de mercerie sur les marchés, et à votre liste au Père Noël   ;)

    

On reste dans les doudous, mais dans les vieux doudous maintenant ; ceux qui méritent bien d'être cocoonés plutôt que d'être jetés... On ne jette pas les doudous ; on les donne à des associations qui les rafraîchiront, ou on les vend au vide-grenier ou aux bourses aux jouets.

Rebelote, si le budget est très serré pour la Noël ; avec les liens en fin d'article, vous n'hésiterez plus à acheter des doudous d'occasion, car vous connaîtrez tous les secrets pour les rendre comme neufs !

 

J'ai testé avec certains des miens, qui sont passés en décoration vintage dans mon coin bureau (pas mal conservés pour leur âge : plus de 40 ans !).

Pour des doudous de cet âge là, autant éviter la machine à laver (fer dans les pattes, bourrés au kapok, etc). Un bon brossage énergique avec une brosse à ongles neuve suffit à les dépoussiérer, et à rendre la peluche douce, c'est assez bluffant en réalité ; cf la photo, ou mon kiki mouton est brossé à moitié.

Les parties en plastique se nettoient bien au savon et à l'eau tiède avec un chiffon doux.

Vous pouvez prendre un week-end pour faire un soin rajeunissant et une séance chez le couturier aux doudous de vos enfants, avec vos enfants, si l'idée leur convient bien entendu ; pas touche aux doudous sans autorisation !

 

 

On obtient donc en fin de course : un Tutin et un Coqui tous doux, un Chat Bleu brossé, avec une nouvelle truffe assortie à ses oreilles et taillée dans un petit pompon, un Dalmachien bien brossé lui aussi, avec une nouvelle langue en feutrine, et une Poppy en chaussettes !

Dépendre de moins en moins de l'argent pour de plus en plus de choses, se réapproprier sa créativité, son agilité manuelle ; tout en se libérant des envies inutiles (les compensatoires), en étant fier et heureux de savoir fabriquer plein de choses avec ses mains, son coeur et son imagination, et cerise sur le gâteau ; économiser les ressources de la planète : qui a osé dire qu'écologie était synonyme d'austérité, sans blagues ?!

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour apprendre :

à faire des singes-chaussettes, à rafraîchir vos doudous modernes, à ressusciter vos doudous fatigués, et à faire de jolies petites filles avec des poupées Bratz mochissimes. Vous trouverez aussi des adresses pour donner, vendre ou acheter des jouets de seconde main (le marché de la seconde main crée de l'emploi, et de l'emploi riche de sens !).

 

La prépondérance donnée à l'intellect au détriment des mains, auxquelles nous devons pourtant notre évolution, est une catastrophe qui fait de nous des infirmes sans que nous en ayons conscience.

Pierre Rabhi

    

Pour terminer ; comme l'Halloween est toute proche, (re)découvrez le fantôme du Louvre : Belphégor ; cette série culte des années 60, rediffusée en 1985 (mes premiers frissons télévisuels !!!) ; un joli hommage à la fabuleuse Juliette Gréco, quelle Femme. Cliquez sur la photo ci-contre pour accéder aux 4 épisodes.

Pas besoin de musique omniprésente, de caméra tournante ou d'effets spéciaux à la pelle à l'époque ; juste un bon scénario, de bons acteurs, et ça suffisait ; le "trop" gâche vraiment tout aujourd'hui ; "less is more" ("moins c'est plus"), à méditer.

   

Niveau illustration : je viens de terminer 2 nouveaux petits carnets coeur à colorier pour les éditions 365° ; rdv au premier trimestre 2021 pour les découvrir    :)

         

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article

"ZENITUDE" ET MARRONS D'INDE

Publié le par severine

Au menu du jour ; une couverture de livre pratique, "Trouvez votre équilibre émotionnel avec la sophrologie", de Catherine Aliotta, réalisée en début d'année pour les éditions Leduc.s.

Pour une fois j'ai illustré la couv, et pas l'intérieur  :0) Les illus d'intérieur sont très réussies d'ailleurs ! Encore un style graphique différent ; le challenge de l'illustrateur étant de s'adapter aux préférences de ses interlocuteurs (ce qui ne lui interdit pas de proposer d'autres pistes, en plus !).

Je n'ai parcouru qu'une partie du manuscrit avant d'illustrer la couv ; à chacun de se faire une idée sur le contenu de l'ouvrage ; certains petits exercices peuvent se révéler bien plus qu'utiles en cette  période.

Cliquez sur les photos ci-dessus pour accéder à plus d'information éditoriales.

       

Et comme demain c'est l'automne ; c'est le moment de récolter des marrons d'Inde ; l'anti-mites qu'utilisaient nos grands-mères ; un truc d'Amish   ^^

on peut aussi faire des petits bonshommes avec, mais si, souvenez-vous, avec des allumettes...

Nos anciens étaient écolos sans le savoir ; ils gardaient ce qui pouvait servir, ils réparaient, il fabriquaient des choses plus solides qu'aujourd'hui, ils n'avaient pas besoin de pesticides ; ils ne gaspillaient pas à tour de bras en un mot. Ils ont connu les vraies restrictions, eux, pendant la guerre. C'est plutôt sain de prévenir plutôt que de guérir, en optant pour un juste milieu, tout en évitant d'hypothéquer l'avenir de nos enfants... L'écologie du bon sens c'est l'hygiène des boyaux de la tête !

 

Allez, quelques émission radiophoniques assez enthousiasmantes à podcaster ; autant de grain à moudre pour réfléchir et se forger sa propre vision des choses :

cliquez sur les vignettes en début de paragraphes ; bonne écoute de tout ça !

  

Un projet délicieusement fou de forêt primaire en Europe, lancé par Francis Hallé ; c'est justement parce qu'il semble totalement fou qu'il pourrait perdurer au fil des générations et des siècles, comme la construction des cathédrales...

L'interview d'un jeune garçon de 15 ans, naturaliste en herbe plein de bon sens et de sagesse : une leçon pour les adultes qui se croient plus malins que les autres... Plus on s'éloigne de la Nature et de l'émerveillement qu'elle procure, plus on semble pervertir son intellect.

Une émission qui contient une chronique très chouette, très simple, sur la valorisation des déchets (avant la chronique sur les parfums) ; de quoi motiver ceux à qui le tri fait peur  ^^  Recycler ses déchets c'est bien, faire en sorte d'en produire moins c'est encore mieux (et complémentaire).

Une émission où Vinciane Despret, philosophe (bien en lien avec le réel et l'expérience), parle de son parcours, et de son travail sur les oiseaux, ah ! Une réflexion très intéressante aussi sur l'éducation des filles, trop souvent injonction à ne pas déplaire ou décevoir ; racine de la fameuse charge mentale ?!

Un autre philosophe, lui aussi bien en lien avec le réel et l'expérience, Frédéric Lenoir. Dans cette première émission il parle de son parcours. On y évoque la vie, la mort, le bons sens, le sens, l'environnement, et l'opportunité des difficultés qui nous transforment et nous libèrent.

Et une dernière émission, plus axée sur les problématiques environnementales, où Frédéric Lenoir et Nicolas Hulot parlent du livre d'entretiens qu'ils ont publié à la rentrée. À écouter.

Je rajoute une émission que je suis en train d'écouter ; où Rob Hopkins (qu'on voit dans le documentaire "Demain") est invité à l'occasion de la sortie de son livre. "Le changement climatique c'est un échec de l'imagination" ; j'adore !

En parlant d'échec de l'imagination, cela me fait penser à une émission de cette été, sur "l'absurdie", où étaient évoqués quelques exemples de situations où les règles et les protocoles bloquent tout le monde, juste parce qu'on les applique au pied de la lettre ; truculent et navrant à la fois.

Un bel automne à toutes et à tous !

Partager cet article

BON VENT Mr MAGOO

Publié le par severine

Journées du Patrimoine ce week-end ; voilà une voix qui fait partie de notre Patrimoine, celui du coeur et de la tendre enfance.
Juste après Annie Cordy... "Ils nous font chier les gens qui meurent" comme le dit cette jolie chanson de Louis Chedid et François Morel.
Repos bien mérité pour lui, et que de souvenirs pour nous ! Roger Carel c'était aussi la série "La nouvelle malle des Indes", que j'adorais ! ("Vacherin ! " - "Oui chef !"). Je l'ai croisé un jour dans le métro, il y a longtemps, c'est rigolo   :)
Petit quizz pour les plus vieux : vous reconnaissez tout ce chouette petit monde ?!

 

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article

NINI LA CHANCE

Publié le par severine

Encore une page qui se tourne.

En partant après une vie plus que bien remplie, pour un repos plus que bien mérité, "Nini la Chance", bienfaitrice de l'humanité, nous rappelle que si on s'appliquait à produire chaque jour ne serait-ce que 10% de sa bonne humeur, de son auto-dérision, de son désintéressement et de son professionnalisme ; le monde (des humains) serait drôlement plus sympa au quotidien   ^^

Qu'est-ce qu'on a pu faire tourner ces deux 33t quand j'étais gamine !

Vous aviez lesquels ?!

 

Et pour se souvenir qu'Annie Cordy ce n'est pas que "Tata Yoyo" ou "Chocacao" (ou la voix de Grand-Mère Feuillage dans Pocahontas pour les plus jeunes) ;

cliquez sur les pochettes ci-dessus pour écouter une rediffusion d'une émission de France Musique, "Tour de Chant", où elle évoquait ses débuts dans le domaine du Music Hall et des Opérettes (Le chanteur de Mexico, avec Elle, Bourvil et Luis Mariano au cinéma, raaa) ; l'émission aura une suite les deux dimanches à venir, de 12h30 à 13h : à écouter en direct ou à podcaster et garder en souvenir.

Merci Nini   :)  ça doit swinger au Paradis depuis vendredi soir... !!!

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article

JUST DO IT (YOURSELF)

Publié le par severine

Déjà la rentrée... C'est le moment de transformer son chez soi en petit cocon tout câlinou pour se laisser doucement glisser en automne.

Comme le 22 août dernier notre Belle Bleue avait produit tout ce dont elle était capable pour l'année (la Nature frôle le burn out) ; on s'en remettra à la petite magie du recyclage, à la portée de pratiquement toutes les bourses.

 

 

 

heartPas de secret pour un intérieur chaleureux et original ;

les ingrédients incontournables sont :

 

  • Un espace propre, aéré et rangé (ou un petit "bordel organisé" et propre).

    Moins c'est propre ; plus le lieu pompe de l'énergie, et plus les idées s'embrouillent.

    Oui on peut quand même faire propre en étant en attente de travaux. En revanche : honte sur les marchands de sommeil qui s'enrichissent en louant des taudis à des précaires...

     

  • Un espace investi par les plantes, pour sentir la Vie (pensez trocs de boutures, voyez avec famille, amis, voisins, pensez aussi à faire germer pépins, noyaux et queues de légumes et de fruits ; attention aux plantes toxiques avec les animaux).

     

  • Des livres à butiner quand il pleut (ode aux boîtes à livres, vide-grenier, ressourceries et librairies d'occasion pour renouveler sa bibliothèque ou pour se la composer).

     

  • Des couleurs ; ici on fera appel aux coussins, plaids, napperons, carpettes et rideaux.

    Ne jamais sous-estimer la dimension thérapeutique des couleurs ; éviter la totale bleu marine pour s'épargner la déprime (testé et vérifié à mes débuts), éviter le rouge intégral favorisant l'agressivité, opter pour le vert pour la créativité (testé et approuvé), penser au rose pour la tendresse (chambre), etc. Tout est question de dosage.

     

  • Exit l'uniformisation copiée-collée façon catalogue ikéok et revues de déco ; extérioriser qui on est au lieu de vouloir "faire style". Récupérer certains de ses vieux jouets pour une touche vintage (plus facile à mon âge c'est certain ; vieux ours ou poupées de chiffon, tricotins, moulins à manivelle et toupies en tôle, cartes postales kitsch ou albums de coloriages sous verre, etc, quelques souvenirs de famille, et quelques objets touchants glanés aux vide-grenier ou dans la rue avant le passage des encombrants).

heartQuelques idées de matière première :

 

  • Trouver de la laine, des crochets et du fil :

    famille, ressourceries, vide-grenier, marchés, Père Noël. Détricoter ses premiers ouvrages un peu de traviole pour faire du crochet granny.

     

  • Trouver du tissu pour recouvrir ou fabriquer ses coussins :

    les placards de la maison ! Genre vieux rideaux, draps, nappes, vêtements (y compris pulls). Penser aussi aux stands de fripes sur les marchés, aux ressourceries et aux vide-grenier.

     

  • Trouver de la bourre pour ses coussins :

    laver ses vieux oreillers et garder la bourre dans un sac, découper en petits morceaux culottes et chaussettes usées (pour les coussins décoratifs, parce que c'est moins moelleux), garder les petits bouts de laine coupés une fois les fils d'un ouvrage rentrés ; au bout de quelques années on a de quoi remplir un coussin.

heartQuelques exemples sur les photos en début d'article :

 

  • Pour les tresseuses de bracelets brésiliens ; en vieillissant on se retrouve avec une boîte de cotons sur les bras... C'est l'occasion de se (re)mettre au point de croix ou à la broderie pour un joli sous-verre, et on peut revisiter le napperon de Mère-Grand en lui donnant des couleurs ! J'ai exhumé mes cotons moulinés et un crochet 2,5 pour réaliser celui-là (modèle perso).

     

  • Un futur coussin granny fleuri d'anémones ; réalisé à partir de mes premiers ouvrages granny détricotés ; rien ne se perd rien de créé, vous connaissez la suite.

     

  • Avec les petits bouts de laine qui restent, trop courts pour faire du granny ; on peut réaliser un grand plaid de méditation (rond ou carré) qui s'agrandit au fil des ans. Rentrer les fils sera la première méditation qui y sera associée :0)

     

  • Et des coussins, au crochet : je me suis inspirée de modèles existants trouvés sur la toile pour les deux carrés (cherchez sur ecosia ou lilo pour lier l'utile à l'agréable, et pensez aux recherches en anglais pour plus de résultats, genre "lacy granny square").

    Le petit carré est en vieux rideau vert, et le gros en vieux drap housse rose.

     

  • Le petit rond (modèle perso), en vieux rideau vert lui aussi, est bourré de morceaux de culottes et chaussette usées (un après-midi découpage qui muscle bien la main).

heartComment s'y prendre :

 

  • Si on n'a pas de machine à coudre, on peut s'arranger avec sa famille ou des amis, il existe aussi des locaux où venir coudre.

    On peut aussi coudre à la main, ce que je faisais plus jeune, avec le point de feston, bien solide et très décoratif si on choisit une couleur qui tranche avec le tissu. Fil, cotons ou laine ; tout est permis pour coudre !

     

  • Pour recouvrir un coussin ; on trace et découpe 2 carrés de la taille désirée (environ 1 cm de plus que le coussin à recouvrir), on les coupe en laissant une marge de couture, on coud 3 côtés de la housse, on glisse le vieux coussin dedans, et on coud le 4° côté à la main.

     

  • Pour fabriquer un coussin, on coud 3 côtés, puis une partie du 4° pour le bourrer (laisser environ 10 cm au milieu) avant de le fermer en cousant à la main.

     

  • Pour coudre facilement (à la main) son ouvrage au crochet sur son coussin, on épingle les 4 angles de l'ouvrage au support, puis le milieu de chaque côté. Le point de feston est idéal.

     

  • Pensez aussi aux coussins en patchwork pour recycler vos vieux vêtements !

     

  • Pour acquérir les bases de couture et de crochet : pensez famille, amis, ou ateliers en ressourceries ou médiathèques. La toile regorge aussi de tutoriels ; quelques exemples ci-dessous.

Avec les minis bouts de laine, on peut aussi donner vie à ses crayons ;

pensez aux petits cadeaux pour Noël ;) Un petit air de Sesame Street pour celui-là...

 

Rien n'est plus satisfaisant qu'un petit chez soi décoré main ; ça se bâti au fil du temps, d'où la valeur inestimable du résultat. On s'y sent bien, on s'y répare.

Faire soi-même ne sauvera peut-être pas la planète comme on dit, mais permettra d'économiser les ressources (le meilleur moyen de réduire ses déchets est de réduire sa consommation), d'installer un nouveau fonctionnement dans les boyaux de sa tête ; un autre mode de pensée et de logique, qui s'appliquera de lui même à tous les domaines de sa vie. C'est l'apprentissage par le ludisme plutôt que par les coups de règles sur les doigts (c'est quand même plus sympa, non ?!).

Faire soi-même apprend aussi la valeur des choses, et permet de prendre conscience que tout ce qui est neuf et pas cher est nourri de la misère humaine, et l'entretient.

Vous serez plus zen aussi, car déscotchés des écrans ; vous redécouvrirez les joies de la radio  ^^

 

Amusez-vous, étonnez-vous, découvrez-vous des talents cachés, partagez-les, et passez une rentrée aussi douce que possible (trois petits trucs sympas et utiles pour y aider : , , et , et rappelez-vous la maxime ci-dessous : ).  heart

Ce n'est pas grave de ne pas être heureux par moments.

Adèle Van Reeth

Publié dans COUPS DE COEUR, BRICOLAGES

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>