Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

coups de coeur

FLOWER POWER

Publié le par severine

Cette année on n'est pas privés de ça, et c'est plus qu'essentiel. Cela faisait 2 ans qu'on ne les avait pas vues toutes ces petites merveilles ; oui 2 ans, réfléchissez bien ; le printemps c'est une fois l'an... Les hirondelles rustiques sont enfin arrivées, les oiseaux chantent, les papillons sont au rendez-vous, les cygnes couvent leurs oeufs, les fleurs embaument, l'herbe est grassouillette, les petits ruisseaux gargouillent, et concernant l'énorme besoin de feuilles aux arbres : on y est presque...

Un doux et lumineux long week-end de Fêtes de Pâques et du Printemps à toutes et à tous ! Tout est cyclique dans l'univers ; en se laissant porter ce sera plus simple. Cliquez sur chaque petit miracle végétal pour récolter de chouettes cadeaux des cloches dans votre petit panier virtuel   :)

(...)
It was what I was born for
to look, to listen,

to lose myself
inside this soft world
to instruct myself
over and over

in joy,
and acclamation.
(...)

Mary Oliver - Mindful

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article
Repost0

LES AILES DU DESIR

Publié le par severine

 

En attendant le retour (imminent) de nos chères petites hirondelles, on les croisera déjà sur l'affiche de la saison 2021 du Printemps des Poètes, sur le thème du Désir !
Et à défaut de pouvoir voler avec elles dans les airs ; on pourra toujours voler avec elles dans les vers   :)


Bonnes découvertes poétiques à vous, et cliquez sur l'affiche pour accéder au site du Printemps !

Elles me donnent ma leçon de chaque jour.
Elles pointillent l’air de petits cris.
Elles tracent une raie droite, posent une virgule au bout, et, brusquement, vont à la ligne.
Elles mettent entre folles parenthèses la maison où j’habite.

Jules Renard - Histoires naturelles - Les hirondelles

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article
Repost0

"AU BAL, AU BAL MASQUÉ OHÉ OHÉ"

Publié le par severine

carnaval-beignet-bugne

Demain c'est Mardi gras ! À défaut du chahut bigarré du Carnaval, il nous reste bugnes, merveilles, oreillettes, pets de nonnes, et autres gourmandises bien grassouillettes de saison (disponibles en boulangeries). Pour tout savoir sur les origines du Carnaval et de ses beignets remplis d'air, cliquez sur pompon rouge, et accédez à une archive France Culture de 1972 (4h !), où Claude Mettra et ses invités décortiquaient les possibles racines et sens de cette fête, à grands coups d'anecdotes historiques et folkloriques.

Tant qu'on est dans les fêtes ; la nouvelle lune de vendredi dernier marquait le nouvel an chinois, l'année du bœuf. C'est l'occasion de partager avec vous une découverte offerte par une amie : les extraordinaires vidéos d'une jeune chinoise, Lizi Qi ; une sorte de petite Fée, qui sait TOUT faire, et qui transforme tout ce qu'elle touche en merveilles... Elle incarne un autre mode de vie, plus essentiel, en transformant chaque chose du quotidien en œuvre d'art (une vie en harmonie et en synergie avec la nature). Et comme elle n'est nullement dans la recherche de l'excellence dans son attitude ; elle nous invite à faire de même, en nous prouvant que c'est possible et à notre portée, si on veut bien s'en donner la peine, voire plutôt le plaisir ; à méditer.

Pour découvrir d'autres fêtes du printemps avec vos enfants ; vous pouvez colorier mon ancien cahier Hugo l'escargot sur le sujet.

  

hypersensibilite

Je profite de cet article pour partager une autre jolie émission radiophonique, traitant de l'hypersensibilité (cliquez avec douceur sur pompon rouge). J'avais compris que j'étais hypersensible, mais de découvrir la liste des caractéristiques liées à ce profil m'a soulagée, en plus de m'ouvrir des horizons. Et quand ce sont deux hommes (connus) qui en parlent ; on boit du petit lait ! Il est question ici d'hyper-sensitivité (sens aiguisés à l'extrême, jusqu'à se sentir agressé par certains sons, odeurs, associations de couleurs, etc), d'hyper-réceptivité (sentir les gens, leur état d'être, leur (non)sincérité, capter des "informations" de jour comme de nuit, avoir des pensées en cascade façon dominos, etc), et d'hypersensibilité (être touché à la puissance 1000 par la beauté ou la laideur des êtres et des choses, etc). Une qualité qui selon les heures se révèle être autant un cadeau qu'un boulet ; car très fatigant. C'est comme si la frontière entre nous et le monde n'existait pas ; le monde nous traverse, y compris ce qui est latence dans l'air, ce qui nous traverse pouvant aussi bien nous "polluer" que nous faire sentir, souvent inconsciemment, les choses à venir. Une émission à écouter en un mot ; pour se reconnaître, détecter les hypersensibles dans son entourage, et peut-être mieux les comprendre. Je m'y reconnais à 95% (adieu culpabilité !), le plus délicat étant d'oser et de réussir à exprimer son hypersensibilité au quotidien (mais pas avec tout le monde), ailleurs que dans ses activités artistiques ; pas simple. La pratique artistique est une grande aide si on désire éviter le fameux "faux self" censé nous protéger (tout en nous rendant malheureux). Tout un programme pour une vie riche et intense  ^^

  

Un des conseils donnés à l'attention des hypersensibles est l'ancrage (la méditation les yeux fermés provoquant l'effet inverse, je confirme !!!) ; le contact avec la matière est une clef. C'est là qu'on peut repenser à la Fée Lizi Qi ; qui au quotidien a développé un lien solide avec la matière en invitant la beauté, la poésie et le ludisme dans tout ce qu'elle fait. Faire avec ses mains, et passer du temps dans la nature à observer, toucher, sentir ; c'est tellement salutaire, et tellement nourrissant.

neige-flocons-crochet-laine-tapis-jute

 

Les soirées d'hiver étant d'autant plus longues qu'elles commencent à 18h ; c'est l'occasion rêvée pour bricoler des petites choses simples à la maison ; pour redonner bonne mine à son intérieur en attendant le retour du printemps, voire un hypothétique déménagement pour un vrai cocon sécure d'hypersensible. La décoration n'est pas réservée aux gros budgets : "petites bidouilles, très grands effets" ! Quelques exemples faciles ci-dessus, si on veut bien se donner la peine (le plaisir) d'essayer : comme se crocheter un tapis en ficelle de jute (ficelle 2mm et crochet 5,5), ou se préparer un abat-jour en flocons de laine crochetée.

  

Pour plus d'idées, cliquez sur les vignettes ci-dessous, et je rajoute 4 autres émissions radiophoniques au tout ; qui font du bien en profondeur, loin de l'actualité. Je vous laisse les découvrir, pour une fois ce sera la surprise !

Et pour vous amuser 2h par jour en semaine, tout en apprenant des choses, vous pouvez écouter ÇA ; c'est trop bien !

 

À part ça ; je viens de terminer mes petits dessins ; rdv en mai et en octobre pour découvrir ces 4 nouveaux thèmes de petits carnets cœurs à colorier, patience...

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article
Repost0

BON PRINTEMPS DES CELTES !

Publié le par severine

Les oiseaux chantent ; le gendarme en sort du bois, le perce-neige s'en émeut, l'arum sauvage en déroule ses feuilles, et les mousses en verdissent de bonheur... Le printemps s'invite à petits pas, lentement mais sûrement ; quelle jolie promesse, saupoudrée de givre   :)

 

Faites bien sauter vos crêpes demain soir, à la lueur des chandelles, et cliquez sur le pêle-mêle de photos ci-dessus pour réenchanter l'hiver ; grâce à cette découverte d'une compositrice-harpiste allemande (harpe celtique), Nadia Birkenstock, digne héritière de Loreena McKennitt et d'Alan Stivell ! Le flambeau de la musique celtique ne s'éteindra pas de sitôt, et c'est très bien comme ça.   :)

On terminera avec une jolie citation découverte sur le site de Frédéric Lenoir, mais qui n'est pas de lui ; elle est tellement vraie :

Le bonheur n'est pas une grosse belle pierre précieuse qu'il est impossible de trouver, que l'on cherche, mais sans espérance. Point du tout, le bonheur, c'est une mosaïque composée de mille petites pierres qui, séparément et par elles-mêmes, ont peu de valeur, mais qui, réunies avec art, forment un dessin gracieux.

Delphine de Girardin - Lettres parisiennes, le 14 juin 1837

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article
Repost0

"PUT ONE FOOT IN FRONT OF THE OTHER"

Publié le par severine

 

Encore une année d'écoulée... Hors du temps ; trop rapide et interminable à la fois. Une année qui aura au moins eu le mérite de nous rappeler qu'on ne maîtrisera jamais les vagues de l'existence, mais qu'on pourra toujours surfer dessus, ce qui est déjà plus sympa que de boire la tasse.

Avant de bien savoir surfer, on se boit sans doute des théières entières ; comme dans tout apprentissage, et une fois la technique maîtrisée, reste à apprendre à rester mesuré, pour ne pas tirer le diable par la queue... Le meilleur moyen d'honorer la vie restant encore de la préserver.

Passons à 2021 ; riches de 2020.

Dans la vie on se trouve souvent face à des accumulations de petits ou gros pépins à dépasser et/ou régler ; façon montagne à gravir pour accéder à un horizon plus dégagé.

J'ai remarqué que chaque fois que je focalise sur la montagne en question, c'est le grand vertige, avec le courage et le moral qui glissent au fond des chaussettes... Pas simple de se sentir tous les jours à la hauteur du machin.

En revanche, en faisant une chose à la fois, une chose après l'autre, un jour après l'autre ; le sac à dos s'allège pas à pas, ce qui facilite la randonnée sur les chemins de la Vie ! Quand je pense randonnée, je pense randonnée naturaliste ; bien plus attrayante que de marcher pour marcher, sans se soucier de ce qui nous entoure...

Avec une bonne grosse montagne qui bouche l'horizon, autant randonner en mettant un pied devant l'autre, tout en ouvrant les yeux sur les merveilles dont recèle le chemin, comme le font si bien les naturalistes.

La randonnée naturaliste demande de l'attention, de la présence, de l'écoute, les narines en alerte, les antennes déployées, une loupe ou des jumelles. Dans ces conditions ; notre regard finit toujours par se poser (comme par hasard) sur une pépite : une jolie fleur, un caillou biscornu, le chant d'un oiseau inconnu, la brise qui câline les joues, de vivants petits ruisseaux qui font de grandes rivières, des papillons, des coléoptères irisés pour rêver, des arbres à l'ombre fraîche et apaisante, de drôles de nuages, des arcs-en-ciel après la pluie, etc, etc.

Regarder où l'on met les pieds permet aussi d'éviter de "se manger" un gros caillou, une grosse racine ou un gros trou...

C'est la technique des petits pas, qui fait qu'un jour ou l'autre, on réalise qu'on est miraculeusement arrivé au sommet de la montagne, sans s'en apercevoir, et souvent plus tôt que prévu !

💗

Que 2021 soit pour vous un joli chemin de Randonnée Naturaliste,
riche en observations et découvertes de petites merveilles,
et riche en compréhension suite à ces découvertes ;
365 jours de petits pas, qui additionnés les uns aux autres
couvriront un bon petit bout de chemin !
Et quand on se sent perdu, quand ça gadouille ou qu'il fait froid ;
on pensera à bivouaquer, pour grignoter
quelques petits morceaux de sucre de Mary Poppins,
tout en consultant notre GPS intérieur,
pour mesurer le chemin déjà parcouru  :)

Être présent au chemin et à ce qui le compose,
être présent à l'instant et à soi,
et se souvenir que les randos naturalistes
"usent moins les souliers" que les randos sportives
devrait quelque peu nous faciliter la tâche en 2021...
(cliquez sur le gif animé en haut de l'article)
Bonne route à vous toutes et tous,
amis Castors Juniors !

Bien sincèrement,
Séverine
XXX

💗

On terminera, ou on commencera, au choix, avec quelques liens façon grain à moudre pour les petits moulins ; cliquez sur les vignettes en début de paragraphes :

 

  • Une émission radiophonique (France Inter) sur Jean Giono et son rapport au Vivant ; Jean Giono étant considéré comme le premier "décroissant" : eh oui !

 

  • Une autre (France Inter toujours) où boire du petit lait en écoutant le philosophe Dominique Bourg, très engagé dans la protection de l'environnement, qui parle de l'expérience bluffante de "la ferme philosophique", et qui tout simplement, incarne, comme quelques autres, le bon sens dans des temps passablement sans queue ni tête : une grande bouffée d'oxygène !

 

  • Une autre bouffée d'oxygène radiophonique (France Inter toujours), avec un autre bonhomme bien sain et sensé, qui nous parle si bien des arbres : Laurent Tillon, biologiste à l'ONF.

 

  • Et puis deux liens artistiques pour réfléchir en douceur ; une jolie reprise d'une chanson de Jacques Brel : Sur la place, par Birds on the Wire (cf citation au bas de l'article),

 

  • Et un formidable roman merveilleux initiatique de Michael Ende, publié en Allemagne en 1979, et adapté au cinéma en 1985 : l'Histoire sans fin ! Découvert dans ma fabuleuse boîte à livres (à réponses et à merveilles). Le film semble avoir bien édulcoré l'histoire ; le roman faisant 458 page ; j'en suis aux 1/5, qui correspondent à la quasi fin du film... ! J'en reparlerai sans doute une fois ma lecture terminée, mais ce roman étant vraiment d'actualité ; ce serait vraiment pour tous le moment de le (re)lire.

 

  • Je remets aussi un lien vers une pétition qui semble s'être un peu perdue au milieu des préparatifs et incertitudes de fin d'année : pour taxer les transactions financières, et financer la transition écologique avec les sous récoltés ; à partager.

Pourtant, il continua. Il ne leva plus les yeux. Il tenait la tête baissée et avançait très lentement, pas à pas, vers la porte de pierre. Et la peur qui menaçait de le clouer au sol pesait sur lui de plus en plus fort. Pourtant il continua. […]
Et juste au moment où il croyait que toute la force de sa volonté ne suffirait pas à lui faire effectuer un seul pas de plus, il entendit l'écho de ce pas à l'intérieur de la voûte de pierre. Au même instant toute peur l'abandonna, sans laisser de trace, et il sut que désormais il n'en éprouverait plus jamais, quoi qu'il puisse arriver.

L'Histoire sans fin - Michael Ende

Ainsi certains jours, paraît
Une flamme en nos cœurs
Mais nous ne voulons jamais
Laisser luire sa lueur
Nous nous bouchons les oreilles
Et nous nous voilons les yeux
Nous n’aimons point les réveils
De notre cœur déjà vieux

Jacques Brel - Sur la place

Partager cet article
Repost0

À LA SAINTE LUCE, LES JOURS RALLONGENT DU SAUT D'UNE PUCE

Publié le par severine

Étant en attente de validation de croquis ; j'en ai profité pour finaliser mon article ; il y a du texte cette fois, c'est quand même mieux !

Bientôt la Ste Lucie (dimanche), c'est l'occasion de partager un peu de lumière ; celle de l'émerveillement, à laquelle on se réchauffe le cœur et les pensées.
On commence avec mon coup de cœur de fin d'année ; la découverte du travail de Jane Hissey  ; auteure-illustratrice anglaise. Il y a 30 ans, Jane Hissey donnait vie à toute une série de fabuleux albums illustrés, mettant en scène de vieux ours en peluche ; c'est la célébration de l'art de vivre à l'anglaise, façon morceaux de sucre de Mary Poppins !

L'intelligence et la "mignonnerie" de ces histoires leur a valu d'être adaptées en série animée ; série qui fut primée de par sa qualité : "best children's television programme", s'il vous plaît.
Récompense plus que méritée ; ces petites histoires regorgent d'idées pour occuper les enfants loin des écrans ; c'est vraiment l'art d'inventer des jeux avec trois fois rien, de trouver des activités adaptées aux saisons et situations du moment ; par exemple une course en sacs-chaussettes avec coupes en papier alu, du théâtre en plein air, un pique-nique en hiver, un chapiteau de cirque sous la table, etc, sans oublier de cuisiner des gâteaux, de tricoter, de jardiner ou de dessiner : un régal pour petits et grands ! Je craque pour petit ours, mais qu'il est chou   :)

Cette série n'est malheureusement pas disponible en DVD, encore moins en français (qui voudrait bien traduire et éditer ça ici ? Avec Jacques Gamblin en narrateur, ce serait parfait !), mais on peut la visionner sur youtube, via le site de Jane Hissey ! Tout est en anglais, mais on comprend très bien juste avec les images.
Cliquez sur la vignette ci-dessus pour découvrir les épisodes d'Old Bear stories de la Noël, cliquez sur le portrait de Jane Hissey pour accéder à son site, et cliquez ICI pour accéder aux différentes saisons de cette série friandise !
Retrouvez ces épisodes dans ma "Médiathèque du Père Noël" ; que j'ai encore enrichie ces jours derniers, farfouillez-bien dans les différentes catégories.

               💖  🎅  🥨  ☕  ⭐  ⛄  🎄  👼  🎨  🎁  📔  📻  🎻  📅  💖

Après le coup de cœur de saison ; on revient à la Noël, toujours des contenus pour les petits budgets, et pour les gros budgets qui auront à cœur de mieux consommer (sachant que mieux consommer tout en plaçant son argent en banque dans des projets qui pourrissent la planète est totalement contre-productif ; c'est semer des graines sur la moquette et attendre que ça pousse... Renseignez-vous auprès de votre banque).

Point de luxe ici, ou plutôt que du luxe ; celui dont on ne peut pas se passer : de la tendresse, de la chaleur, du fait main qui vient du cœur ; le ciment des souvenirs, loin de l'uniformisation froide et impersonnelle des produits dits de luxe. Il n'y a pas à avoir honte d'avoir un petit budget ; la récup', le patchwork, le crochet granny, le quilling et les boules de Noël sont tous le fruit d'époques où l'on connaissait bien les pénuries...

Comme chaque fois, cliquez sur les images vignettes pour accéder aux différents contenus sur la toile.

 

   L'AMBIANCE DE LA NOËL, à installer :
parce que Noël se vit surtout dans le cœur, et que certaines créations culturelles de saison sont propices à l'immersion !

Voici de quoi : envoyer de jolies cartes animées, de quoi écouter de jolis contes de Noël, de quoi piocher des idées dans ma "Médiathèque du Père Noël", et de quoi colorier, découper, apprendre et fabriquer avec ma page d'activités de saison Hugo l'escargot :

 

   LA DÉCO DE LA NOËL, à fabriquer :
récup', colorée et tendre ; la boule de bowling lancée dans les quilles tristes et aseptisées de l'uniformisation !
Voici de quoi fabriquer : de jolies bougies écolos, des photophores de Réveillon, tout un tas de décorations de saison en pinces à linge, des bonshommes de neige-chaussettes qui ne fondent pas, et plein de décorations pour votre arbre de Noël et votre table de Fêtes :

 

   LES JOUJOUX DE LA NOËL, à fabriquer :
fabriquez des joujoux uniques au monde pour vos petits mouflets ; 100% récup', ils font du bien à tous, y compris la planète !

Voici de quoi fabriquer ; avec des chaussettes : des licornes, des chiens, des chats, des souris, des poupées, des pulls pour les poupées, et avec du carton : du mobilier de poupée, une panoplie de chevalier, une cabane personnalisée, et une cabane pliable pour les petits espaces :

 

 

   LES AGAPES DE LA NOËL, à cuisiner :
faciles, simples, tendres, pas chères, mais qui font leur petit effet !

Pour l'apéritif dînatoire des Réveillons, voici de quoi : faire manger des légumes aux réfractaires avec des entrées végétariennes et créatives (préférez les légumes de saison svp), de quoi faire un sapin à grignoter (salé ou sucré), de quoi boire traditionnel et sans alcool, de quoi changer un peu de la bûche, et de quoi accompagner une tisane pendant une partie de petits chevaux ou un bon gros puzzle !

Pour les petits budgets et les santés fragiles ; pensez aux cakes salés, aux cervelles de canut (100% végétarien) accompagnées de légumes crus, à la tarte à la courge du Noël provençal (qu'on peut piquer de marrons), aux chocolat chaud, clémentine et brioche au Réveillon, puis à la tartiflette de Noël (on garde les épluchures pour une tourte avec des oignons, champignons et marrons), avec sa salade d'endives ou de mâche et noix, pensez aussi à la charlotte au chocolat dans un moule à cake pour remplacer la bûche, puis pensez aux pommes au four, à la soupe gratinée à l'oignon et ses croutons de pain sec rissolés dans l'huile d'olive, ou pensez encore au jus de pomme épicé, etc ; “simple is good” !

    

   LE PETIT NOËL DE LA PLANÈTE :
parce que c'est le moment de faire des vœux et de prendre de bonnes résolutions, pas qu'en paroles !

Pour terminer : pour celles et ceux que ça intéressera ; voici une émission où intervient plus longuement l'économiste Éloi Laurent (quand on sait que ses étudiants planchent sur ce sujet, c'est plutôt rassurant pour l'avenir), un appel et une intervention de Cyril Dion pour ne pas rendre la convention citoyenne totalement inutile, une émission sur le sens en temps de crise ; où l'on apprend que l'émerveillement apaise et travaille sur la zone du cerveau qui produit du sens (cqfd : comme quoi les "ravis de la crèche" ne sont pas si couillons  ^^), et une petite chose à réécouter, après le décès de Daniel Cordier, ça ne mange pas de pain comme on dit : "Résister c'est créer, créer c'est résister" ; ce n'est pas moi qui le dis, c'est Stéphane Hessel...

Petit rajout du 11 décembre : une pétition à signer, pour la mise en place d'une taxe sur les transactions financières (ttf), pour financer la transition écologique ; surconsommer et spéculer c'est jouer avec la vie de beaucoup d'êtres humains, en déréglant le climat... Et quand on apprend aussi que "le 1% le plus riche de la population mondiale émet 2 fois plus de gaz à effet de serre que les 50% les plus pauvres", ben il y a de quoi avoir honte... Cliquez sur la vignette ci-dessus, si le cœur vous en dit.

 

Voilà, à part ça, niveau dessin ; comme je l'avais mentionné il y a peu, deux nouveaux carnets cœur à colorier sortiront en mai 2021, et je travaille sur deux autres qui sortiront on octobre ; patience...

Bonne dernière ligne droite avant les Fêtes ; Noël, c'est dans le Cœur, et c'est bien de savoir pourquoi on fête Noël, qu'est-ce qu'on célèbre à la Noël ; peu importe le sens, le tout c'est d'en donner, comme à chaque chose. Prenez soin de vous  💗

  

Celui qui n'a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d'un arbre.

Roy Lemon Smith

Publié dans COUPS DE COEUR

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>