Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

illustration

"PUT ONE FOOT IN FRONT OF THE OTHER"

Publié le par severine

 

Encore une année d'écoulée... Hors du temps ; trop rapide et interminable à la fois. Une année qui aura au moins eu le mérite de nous rappeler qu'on ne maîtrisera jamais les vagues de l'existence, mais qu'on pourra toujours surfer dessus, ce qui est déjà plus sympa que de boire la tasse.

Avant de bien savoir surfer, on se boit sans doute des théières entières ; comme dans tout apprentissage, et une fois la technique maîtrisée, reste à apprendre à rester mesuré, pour ne pas tirer le diable par la queue... Le meilleur moyen d'honorer la vie restant encore de la préserver.

Passons à 2021 ; riches de 2020.

Dans la vie on se trouve souvent face à des accumulations de petits ou gros pépins à dépasser et/ou régler ; façon montagne à gravir pour accéder à un horizon plus dégagé.

J'ai remarqué que chaque fois que je focalise sur la montagne en question, c'est le grand vertige, avec le courage et le moral qui glissent au fond des chaussettes... Pas simple de se sentir tous les jours à la hauteur du machin.

En revanche, en faisant une chose à la fois, une chose après l'autre, un jour après l'autre ; le sac à dos s'allège pas à pas, ce qui facilite la randonnée sur les chemins de la Vie ! Quand je pense randonnée, je pense randonnée naturaliste ; bien plus attrayante que de marcher pour marcher, sans se soucier de ce qui nous entoure...

Avec une bonne grosse montagne qui bouche l'horizon, autant randonner en mettant un pied devant l'autre, tout en ouvrant les yeux sur les merveilles dont recèle le chemin, comme le font si bien les naturalistes.

La randonnée naturaliste demande de l'attention, de la présence, de l'écoute, les narines en alerte, les antennes déployées, une loupe ou des jumelles. Dans ces conditions ; notre regard finit toujours par se poser (comme par hasard) sur une pépite : une jolie fleur, un caillou biscornu, le chant d'un oiseau inconnu, la brise qui câline les joues, de vivants petits ruisseaux qui font de grandes rivières, des papillons, des coléoptères irisés pour rêver, des arbres à l'ombre fraîche et apaisante, de drôles de nuages, des arcs-en-ciel après la pluie, etc, etc.

Regarder où l'on met les pieds permet aussi d'éviter de "se manger" un gros caillou, une grosse racine ou un gros trou...

C'est la technique des petits pas, qui fait qu'un jour ou l'autre, on réalise qu'on est miraculeusement arrivé au sommet de la montagne, sans s'en apercevoir, et souvent plus tôt que prévu !

💗

Que 2021 soit pour vous un joli chemin de Randonnée Naturaliste,
riche en observations et découvertes de petites merveilles,
et riche en compréhension suite à ces découvertes ;
365 jours de petits pas, qui additionnés les uns aux autres
couvriront un bon petit bout de chemin !
Et quand on se sent perdu, quand ça gadouille ou qu'il fait froid ;
on pensera à bivouaquer, pour grignoter
quelques petits morceaux de sucre de Mary Poppins,
tout en consultant notre GPS intérieur,
pour mesurer le chemin déjà parcouru  :)

Être présent au chemin et à ce qui le compose,
être présent à l'instant et à soi,
et se souvenir que les randos naturalistes
"usent moins les souliers" que les randos sportives
devrait quelque peu nous faciliter la tâche en 2021...
(cliquez sur le gif animé en haut de l'article)
Bonne route à vous toutes et tous,
amis Castors Juniors !

Bien sincèrement,
Séverine
XXX

💗

On terminera, ou on commencera, au choix, avec quelques liens façon grain à moudre pour les petits moulins ; cliquez sur les vignettes en début de paragraphes :

 

  • Une émission radiophonique (France Inter) sur Jean Giono et son rapport au Vivant ; Jean Giono étant considéré comme le premier "décroissant" : eh oui !

 

  • Une autre (France Inter toujours) où boire du petit lait en écoutant le philosophe Dominique Bourg, très engagé dans la protection de l'environnement, qui parle de l'expérience bluffante de "la ferme philosophique", et qui tout simplement, incarne, comme quelques autres, le bon sens dans des temps passablement sans queue ni tête : une grande bouffée d'oxygène !

 

  • Une autre bouffée d'oxygène radiophonique (France Inter toujours), avec un autre bonhomme bien sain et sensé, qui nous parle si bien des arbres : Laurent Tillon, biologiste à l'ONF.

 

  • Et puis deux liens artistiques pour réfléchir en douceur ; une jolie reprise d'une chanson de Jacques Brel : Sur la place, par Birds on the Wire (cf citation au bas de l'article),

 

  • Et un formidable roman merveilleux initiatique de Michael Ende, publié en Allemagne en 1979, et adapté au cinéma en 1985 : l'Histoire sans fin ! Découvert dans ma fabuleuse boîte à livres (à réponses et à merveilles). Le film semble avoir bien édulcoré l'histoire ; le roman faisant 458 page ; j'en suis aux 1/5, qui correspondent à la quasi fin du film... ! J'en reparlerai sans doute une fois ma lecture terminée, mais ce roman étant vraiment d'actualité ; ce serait vraiment pour tous le moment de le (re)lire.

 

  • Je remets aussi un lien vers une pétition qui semble s'être un peu perdue au milieu des préparatifs et incertitudes de fin d'année : pour taxer les transactions financières, et financer la transition écologique avec les sous récoltés ; à partager.

Pourtant, il continua. Il ne leva plus les yeux. Il tenait la tête baissée et avançait très lentement, pas à pas, vers la porte de pierre. Et la peur qui menaçait de le clouer au sol pesait sur lui de plus en plus fort. Pourtant il continua. […]
Et juste au moment où il croyait que toute la force de sa volonté ne suffirait pas à lui faire effectuer un seul pas de plus, il entendit l'écho de ce pas à l'intérieur de la voûte de pierre. Au même instant toute peur l'abandonna, sans laisser de trace, et il sut que désormais il n'en éprouverait plus jamais, quoi qu'il puisse arriver.

L'Histoire sans fin - Michael Ende

Ainsi certains jours, paraît
Une flamme en nos cœurs
Mais nous ne voulons jamais
Laisser luire sa lueur
Nous nous bouchons les oreilles
Et nous nous voilons les yeux
Nous n’aimons point les réveils
De notre cœur déjà vieux

Jacques Brel - Sur la place

Partager cet article
Repost0

"ZENITUDE" ET MARRONS D'INDE

Publié le par severine

Au menu du jour ; une couverture de livre pratique, "Trouvez votre équilibre émotionnel avec la sophrologie", de Catherine Aliotta, réalisée en début d'année pour les éditions Leduc.s.

Pour une fois j'ai illustré la couv, et pas l'intérieur  :0) Les illus d'intérieur sont très réussies d'ailleurs ! Encore un style graphique différent ; le challenge de l'illustrateur étant de s'adapter aux préférences de ses interlocuteurs (ce qui ne lui interdit pas de proposer d'autres pistes, en plus !).

Je n'ai parcouru qu'une partie du manuscrit avant d'illustrer la couv ; à chacun de se faire une idée sur le contenu de l'ouvrage ; certains petits exercices peuvent se révéler bien plus qu'utiles en cette  période.

Cliquez sur les photos ci-dessus pour accéder à plus d'information éditoriales.

       

Et comme demain c'est l'automne ; c'est le moment de récolter des marrons d'Inde ; l'anti-mites qu'utilisaient nos grands-mères ; un truc d'Amish   ^^

on peut aussi faire des petits bonshommes avec, mais si, souvenez-vous, avec des allumettes...

Nos anciens étaient écolos sans le savoir ; ils gardaient ce qui pouvait servir, ils réparaient, il fabriquaient des choses plus solides qu'aujourd'hui, ils n'avaient pas besoin de pesticides ; ils ne gaspillaient pas à tour de bras en un mot. Ils ont connu les vraies restrictions, eux, pendant la guerre. C'est plutôt sain de prévenir plutôt que de guérir, en optant pour un juste milieu, tout en évitant d'hypothéquer l'avenir de nos enfants... L'écologie du bon sens c'est l'hygiène des boyaux de la tête !

 

Allez, quelques émission radiophoniques assez enthousiasmantes à podcaster ; autant de grain à moudre pour réfléchir et se forger sa propre vision des choses :

cliquez sur les vignettes en début de paragraphes ; bonne écoute de tout ça !

  

Un projet délicieusement fou de forêt primaire en Europe, lancé par Francis Hallé ; c'est justement parce qu'il semble totalement fou qu'il pourrait perdurer au fil des générations et des siècles, comme la construction des cathédrales...

L'interview d'un jeune garçon de 15 ans, naturaliste en herbe plein de bon sens et de sagesse : une leçon pour les adultes qui se croient plus malins que les autres... Plus on s'éloigne de la Nature et de l'émerveillement qu'elle procure, plus on semble pervertir son intellect.

Une émission qui contient une chronique très chouette, très simple, sur la valorisation des déchets (avant la chronique sur les parfums) ; de quoi motiver ceux à qui le tri fait peur  ^^  Recycler ses déchets c'est bien, faire en sorte d'en produire moins c'est encore mieux (et complémentaire).

Une émission où Vinciane Despret, philosophe (bien en lien avec le réel et l'expérience), parle de son parcours, et de son travail sur les oiseaux, ah ! Une réflexion très intéressante aussi sur l'éducation des filles, trop souvent injonction à ne pas déplaire ou décevoir ; racine de la fameuse charge mentale ?!

Un autre philosophe, lui aussi bien en lien avec le réel et l'expérience, Frédéric Lenoir. Dans cette première émission il parle de son parcours. On y évoque la vie, la mort, le bons sens, le sens, l'environnement, et l'opportunité des difficultés qui nous transforment et nous libèrent.

Et une dernière émission, plus axée sur les problématiques environnementales, où Frédéric Lenoir et Nicolas Hulot parlent du livre d'entretiens qu'ils ont publié à la rentrée. À écouter.

Je rajoute une émission que je suis en train d'écouter ; où Rob Hopkins (qu'on voit dans le documentaire "Demain") est invité à l'occasion de la sortie de son livre. "Le changement climatique c'est un échec de l'imagination" ; j'adore !

En parlant d'échec de l'imagination, cela me fait penser à une émission de cette été, sur "l'absurdie", où étaient évoqués quelques exemples de situations où les règles et les protocoles bloquent tout le monde, juste parce qu'on les applique au pied de la lettre ; truculent et navrant à la fois.

Un bel automne à toutes et à tous !

Partager cet article
Repost0

CHOUPINOU, CHOUQUETTE ET CROMIGNON

Publié le par severine

Au menu du jour : les petits carnets coeurs à colorier pour les petites filles réalisés pendant les Fêtes ; bol d'air frais après beaucoup de dessins techniques en 2019 !!!

Sortie prévue le 21 août chez votre libraire, le tout aux éditions 365° ! Cela nous fait donc 4 carnets de 17x17cm à thème, de 46 dessins chacun, avec 4 pages d'autocollants en plus (réalisés en interne, donc pas par moi), et un tube de colle paillettes.

 

Thème incontournable de nos jours : les Licornes ! Avec toutes les activités auxquelles peut s'adonner une licorne : le tricot, la couture, la coiffure, boire du thé en lisant, faire de la balançoire, du toboggan, des câlinous, des bisous, du jardinage, des doudous, des biscuits, etc, et puis il y a aussi son amoureux Pégase, et ses amies étoiles... !

Quelques exemples ci-dessous :

 

 

Un thème qui me tient particulièrement à coeur : le Petit Peuple féerique ! Tous ne sont pas représentés dans ces pages, mais beaucoup sont au rdv ; Fées, Lutins, Sirènes, Elfes, Leprechauns, Tomtes, Nains, Centaures, Faunettes, Dragons, et puis champis magiques, la Déesse Iris, des maisons féeriques, des garde-robe, etc.

Quelques exemples ci-dessous :

 

 

Un autre thème incontournable aujourd'hui : les chats ; ces charmants petits serial killers en fourrure qui croquent des oiseaux par millions, juste pour le plaisir de la chasse  ^^;  Je me suis laissée prendre au jeu, avec de gentils minettes et matous. Leurs activités favorites sont répertoriées ; dormir, manger, s'affaler dans les coussins...

Quelques exemples ci-dessous :

 

 

Et on termine par un incontournable rayon petites filles : la danse ! J'ai volontairement traité le thème au sens large, incluant la GRS, le patinage, la natation synchro, la gym tonique, les rollers, le hula hoop, les claquettes, les danses du monde, les danses vintage, le "trémoussage" infantile, et puis la danse classique, bien entendu  ^^

Quelques exemples ci-dessous :

 

Deux nouveaux thèmes sont en cours de réalisation (je commence) ; sortie sans doute prévue pour le début d'année prochaine, à suivre !

Publié dans ILLUSTRATION

Partager cet article
Repost0

LA RONDE DES LUTINS

Publié le par severine

Au menu du jour, une chose à laquelle je n'avais même pas pensé, mais à laquelle une charmante famille belge a pensé : un faire-part naissance et son carton de remerciements !

Le tout s'est mis en place à son rythme pendant le confinement ; l'idée est née d'un petit surnom donné au bébé par son grand frère, puis du goût des parents pour les jardins : on ne pouvait qu'aboutir à un conte peuplé de Lutins !

On sort donc un peu du cadre traditionnel des faire-part, avec un format carte postale recto/verso, et un petit carton recto pour remercier.

Alors, si vous avez un bébé, un petit-fils ou une petite-fille, un neveu ou une nièce, un filleul ou une filleule à venir ; n'hésitez pas à me contacter pour un faire-part sur mesure via la page contact de mon site ;
- en fonction de vos goûts et de vos envies, je réfléchirai à un dessin et à un petit texte, et on affinera le tout ensemble. Prévoyez un peu de temps avant la naissance quand même !!!
- Fées, Sirènes, Farfadets, Licornes, animaux cro mignons ou autres ; la palette est large   :)
- Je vous laisserai le soin de trouver un imprimeur dans votre ville ; et je m'adapterai au type de fichiers dont il aura besoin pour l'impression.

La période estivale battant son plein ; voici pour terminer une petite série de liens bien sympathiques pour rêver un peu, chose dont on a bien besoin. Chaque trèfle cache une petite pépite vintage, poétique et un brin kitsch ; ce sont vraiment les petites choses simples qui apportent le plus de réconfort, et les effets spéciaux à la pointe de la technique d'aujourd'hui n'engendreront jamais la force poétique des bidouillages avec trois bouts de ficelle d'il y a quelques décennies   :)  Cliquez sur les trèfles des Lutins ci-dessus ! Un bel été à toutes et à tous 

Publié dans ILLUSTRATION

Partager cet article
Repost0

UN ANGE PASSE

Publié le par severine

Au menu du jour ; voici ce qui devait sortir fin avril, et qui sort fin juin par la force des choses ;

un petit livre pratique sur les Anges, dont j'ai eu la chance d'illustrer le contenu en début d'année, en bichromie noir et or trop chic (c'est la première fois en 22 ans qu'on m'en demande, on apprend toujours).

Comme chaque fois, le principe était de trouver un style graphique qui s'adapte au dessin de couverture, réalisé par quelqu'un d'autre ; Marie Ollier cette fois-ci (oui c'est elle qui a traduit et illustré "La Femme Tambour" de Layne Redmond !).

Se réaliser grâce aux Anges de Virginie Robert est donc publié chez Leduc.s : cliquez sur la couverture du livre ci-dessus pour accéder aux informations pratiques.

 

C'est un petit livre simple et abordable, dans lequel certaines vérités sont bonnes à lire.

Chacun se forgera sa propre opinion sur le sujet, bien entendu.

 

J'ai laissé entrer les Anges dans mon petit quotidien depuis je ne me rappelle même plus quand ; le cadeau de la solitude étant peut-être de sentir leur présence, et de pouvoir s'émerveiller de leurs clins d’œil.

L'essentiel à savoir est que nous avons notre libre arbitre ; ainsi les Anges n'ont pas le droit d'intervenir sans qu'on le leur demande (sauf en cas de risque de mort "non programmée" bien entendu). Le décor est planté.

 

Autant rester simple pour s'adresser aux Anges ; j'ai pour ma part opté pour la technique "Dom Camillo" (!), et ma porte d'accès est à l'intérieur au niveau du Cœur ; plus proche et plus sécure à mon goût (l'infiniment Grand dans l'infiniment Petit, comme en biologie). Chacun fera comme il le sent.

Les réponses qu'ils m'envoient sont silencieuses (intuition), visuelles (abonnée aux 4, 44, 444, signifiant "les Anges sont avec vous"), elles peuvent arriver sous forme d'un livre (de mes étagères, à illustrer, prêté, trouvé), d'un article presse, d'une émission radiophonique, d'une chanson (dans la tête ou à la radio), d'une conversation entendue dans la rue, par des amis, par des inconnus, etc.

Les années passant je suis prévenue quand il va se passer quelque chose mais qu'il ne faut pas s'inquiéter (pluie de "44"), et quand ça ne va pas fort je leur demande de m'envoyer des clins d’œil pour me donner du courage ; ils le font, c'est chouette. Je ne parle même pas de l'inspiration pour certains projets créatifs (ben oui l'inspiration ne vient jamais de nous, ça se saurait).

 

Si le cœur vous en dit n'hésitez pas à tenter cette jolie expérience ; beaucoup plus répandue qu'on l'imagine ; faites un sondage dans votre entourage, vous serez surpris.

Il y a tant de jolies croyances autour des Anges ; j'aime particulièrement celle qui raconte que le petit creux au dessus de notre lèvre supérieure est l'empreinte du doigt d'un Ange, qui juste avant notre naissance a posé son doigt sur notre bouche en nous recommandant de taire la réalité du monde Invisible une fois sur terre. Il me semble que c'est issu de la Torah.

Pour illustrer le thème ; cliquez sur les petits liens traditionnels de circonstance, vous trouverez peut-être votre bonheur au milieu. Et n'hésitez pas à visiter Reims cet été : la "cathédrale des Anges" vous ouvrira peut-être des portes, particulièrement son irrésistible Archange Gabriel (dont l'expression résume à elle seule toute la Bienveillance et l'humour des Anges) ; il est encore plus beau que son célèbre collègue l'Ange au sourire ! Pour les fans de licornes ; il y en a une sur la façade : un "cherche et trouve" grandeur nature se profile à l'horizon   :0)  (faites un tour au Palais du Tau juste à côté, vous ne serez pas déçus)

 

De ces esprits divins dont sont peuplés les cieux,
Les anges étaient ceux qui nous aimaient le mieux.
Créés du même jour, enfants du même père,
Que l'homme en les nommant peut appeler mon frère,
Mais frères plus heureux, dont la sainte amitié
De tous nos sentiments n'a pris que la pitié ;
Invisibles témoins de nos terrestres drames,
Leurs yeux ouverts sur nous pleurent avec nos âmes ;
De la vie à nos pas éclairant les chemins,
Ils nous tendent d'en-haut leurs secourables mains.

Alphonse de Lamartine - La chute d'un Ange

  

Pour information : les petits coloriages réalisés pendant les Fêtes qui devaient sortir fin mai sortiront quant à eux fin août, imprimés en Chine ; tout est dit. À suivre.

Publié dans ILLUSTRATION

Partager cet article
Repost0

RETROUVER LE FIL

Publié le par severine

Environ 120 feuilles A4 + 1/3 de crayon + 3 gommes mie de pain + 1 mois et 3 semaines = 188 dessins (environ 200 si je compte ceux qui ne me plaisaient pas et les modifications liées à toute commande) : record battu !

Rdv fin mai pour le résultat; du choupinou au menu, ce qui fait le plus grand bien après 1 an de dessins techniques pour les adultes (il y a des années comme ça).

 

À part ça, pour suivre l'évolution de la grande croisade des artistes-auteurs, cliquez sur la photo ci-contre pour en apprendre plus sur le fameux "rapport Racine", qui avait malencontreusement été égaré par le ministère de la culture... Il y est question de BD, mais c'est valable aussi pour l'illustration. On ne demande pas à rouler sur l'or; un juste milieu nous conviendrait parfaitement, d'autant plus qu'il a existé à une certaine époque (Allô Saint Antoine ?  ^^).

 

Et comme mon programme 2019 c'est la "câlinou year"; quoi de plus doudou comme fil rouge que la laine ?

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour accéder à des contenus plus qu'inspirants autour de l'art du fil !

 

Le fil me fait toujours penser aux Déesses de l'ancien temps qui filaient, dévidaient et coupaient le fil des vies humaines... À nous de choisir si on désire une vie de petit coussin, de napperon, de dentelle, de carré granny (ça me plaît bien) ou que sais-je encore.

Et n'allons pas croire que la laine est une histoire de filles; non non non : sur un des sites présentés, vous apprendrez que les motifs jacquard islandais ont été inventés par les bergers qui gardaient leurs troupeaux, eh oui !

 

Pourquoi se mettre à la laine ? Parce que c'est tellement agréable de fabriquer ses accessoires, ses petits cadeaux et sa déco (en créant ses propres modèles après quelques années de pratique). Parce que c'est jouissif de faire des petites pelotes rondes avec des restes de laine (à chacun ses petits plaisirs), et quel challenge et quelle fierté à l'heure du "tout tout de suite", d'étaler sur plusieurs mois la réalisation d'un plaid de canapé, raaa !

Faire soi-même c'est aussi l'occasion de prendre conscience du temps de fabrication des choses, pour bien comprendre que le "pas cher" va de paire avec "exploitation".

Le crochet et le tricot tiennent aussi lieu de méditation idéale pour celles et ceux qui ont trop souvent le nez dans les étoiles, grâce au contact rassurant avec la matière toute douce et colorée   :)

Soyez rebelles : lâchez les smartphones et retrouvez le fil ! Le web regorge de tutoriels pour celles et ceux qui démarrent de zéro en plus, alors pourquoi s'en priver quand on est tenté.

  

L'horloge de chêne tricote
avec ses aiguilles de fer
un invisible pull-over
et le temps lui sert de pelote.

Maille à l'endroit, maille à l'envers,
le temps lui file entre les doigts,
fil de neige pour les jours froids
et fil d'herbe pour les jours verts.
(...)

Charles Dobzynski - L'Horloge

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>